Southern Manifesto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Southern Manifesto (« Manifeste du Sud ») est un texte rédigé en février et mars 1956 par des membres du Congrès des États-Unis (représentants et sénateurs) afin d'exprimer leur opposition à l'intégration raciale dans les lieux publics, et donc leur défense de la ségrégation. Il a été rédigé en grande partie pour condamner la décision de la Cour suprême des États-Unis concernant Brown v. Board of Education, c'est-à-dire l'intégration des noirs dans les écoles publiques.

Le manifeste a été signé par 101 élus (99 démocrates et deux républicains) du Sud des États-Unis : Alabama, Arkansas, Floride, Géorgie, Louisiane, Mississippi, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Tennessee, Texas et Virginie.

Signataires et non signataires[modifier | modifier le code]

Dans beaucoup de ces États du Sud, les élus signèrent très majoritairement le manifeste mais plusieurs refusèrent (ils sont indiqués ci-dessous). Refuser de signer fut plus courant parmi les délégations du Texas et du Tennessee où une majorité des membres issus de ces États à la Chambre des représentants refusèrent de signer[1].

Entre parenthèses, affiliation politique et état

Pour le Sénat des États-Unis :

Signataires :

Non-signataires:

Pour la Chambre des représentants des États-Unis

Signataires :

Alabama:

Arkansas:

Floride:

Non signataires :

Géorgie:

Louisiane:

Mississippi:

Caroline-du-Nord:

Non signataires:

Caroline du Sud:

Tennessee:

Non signataires:

Texas:

Non signataires :

Virginie:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v et w Tony Badger, « Southerners Who Refused to Sign the Southern Manifesto », The Historical Journal, vol. 42, no 2,‎ juin 1999, p. 517–534 (DOI 10.1017/S0018246X98008346, JSTOR 3020998)

Sur les autres projets Wikimedia :