South Park est gay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
South Park est gay
Épisode de South Park
Titre original South Park Is Gay!
Numéro d'épisode Saison 7
Épisode 8
Code de production 708
Réalisation Trey Parker
Scénario Trey Parker
Diffusion États-Unis : 22 octobre 2003
France :
Chronologie
Précédent La Cupidité de l'homme rouge Rock chrétien Suivant
Liste des épisodes de South Park
Saison 7 de South Park

South Park est gay (ou South Park, c'est gay) (South Park Is Gay! en version originale) est le huitième épisode de la septième saison de la série animée South Park, ainsi que le 104e épisode de l'émission.

Résumé[modifier | modifier le code]

Après que le programme télévisé Queer Eye for the Straight Guy (le Queer, cinq experts dans le vent américain) commence à être diffusé, un programme où une équipe d'individus ouvertement gay donnent des conseils d'habillement et d'ameublement, la métrosexualité devient un comportement dominant parmi les adultes et les enfants, et tous les hommes de la ville commencent à agir comme s'ils étaient gay, excepté Kyle, qui ne veut pas se conformer à la métrosexualité et commence à être stigmatisé et battu ; M. Garrison et M. Esclave (deux hommes déjà gay) sont opposés de même à ce comportement car ils estiment que la culture gay devrait uniquement appartenir aux gays. Chef, qui choisit de ne pas suivre la lubie métrosexuelle, encourage Kyle à rester tel qu'il est habituellement, Kyle dit alors au chef qu'il ne s'est pas ressenti métrosexuel juste après un changement de look. Les femmes de la ville étaient à l'origine de cet engouement, car leurs maris et fils montraient ainsi une meilleure hygiène et communiquaient enfin avec elles, mais rapidement l'expansion de ce nouveau style de vie les fatigua de cela, lorsqu'ils commencèrent à prêter plus attention à leur propre look qu'à celui de leurs femmes.

Kyle, M. Garrison et M. Esclave vont tous à New York essayer de tuer l'équipe des cinq présentateurs de Queer Eye, mais leur mission échoue. Ils essayent ensuite de parler aux stars insouciantes, qui refusent d'arrêter ce qu'ils font. Garrison exige de savoir comment des gays pourraient trahir leur propre semblables, puis progressivement réalise qu'ils ne sont pas des gays du tout. Les cinq, devenant soudainement graves, révèlent la vérité : leur peau s'ouvre en éclatant, révélant qu'ils sont en fait une ancienne race « les Hommes crabes », projetant d'affaiblir les hommes dans le but d'asservir le monde.

Capturés par les Hommes crabes, les professeurs et Kyle ne peuvent empêcher le plan des cinq de « métrosexualiser » le président des États-Unis ; cependant, les femmes, exaspérées, attaquent finalement les cinq Queer Eye et les tuent. Elles expliquent que les hommes doivent être masculins et que c'est ce qui les rend attirants, même s'ils sont des brutes. Le producteur était sur le point d'appeler la police pour les arrêter, avant qu'elles ne découvrent les cadavres des Hommes crabes à l'intérieur des corps des présentateurs. Le producteur, choqué, décide qu'il est temps de faire réapparaitre la mode latine, la « Latino fashion », ce que les habitants de South Park adoptent immédiatement.

Kyle est de nouveau accepté à l'école, mais quand il exprime sa colère d'avoir été rejeté, les autres élèves le traitent de « tarlouse » et vont jouer au football américain.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Le style vestimentaire de Kyle après son changement de look est très similaire à celui de l'artiste musical Mick Hucknall du groupe Simply Red.
  • Lorsque Kyle est présenté dans un style métrosexuel, et ensuite présenté dans le style des Hommes crabes, la scène parodie le générique d'ouverture de Queer Eye, dont la chaîne de télévision française TF1 avait adapté le concept et le titre pour :"Queer, cinq experts dans le vent" qui fut rapidement annulé.
  • Après que la totalité des femmes en colère ont tué les Hommes crabes, le directeur fait référence à la série Les Jefferson, traduite par La Vie à cinq en version française.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]