South Park Mexican

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

South Park Mexican

Nom de naissance Carlos Coy
Naissance 5 octobre 1970 (43 ans)
Houston, Texas
Activité principale Rappeur
Genre musical Dirty south, gangsta rap, rap hardcore, Latin rap
Années actives Depuis 1994
Labels Dope House
Universal
Swishahouse

South Park Mexican, de son vrai nom Carlos Coy, (5 octobre 1970 à Houston, Texas[1],[2] – ), est un rappeur américain d'ascendance mexicaine. En 2002, Coy est accusé d'agression sexuelle aggravée sur mineur et jugé à 45 ans d'emprisonnement. Malgré son incarcération, il continue sa production musicale.

Son nom de scène est dérivé d'un endroit nommé South Park situé dans la ville de Houston, Texas, dans laquelle il a grandi.


Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos est le fils d'Arturo Coy, un ancien Marine, et d'une femme, dont le nom reste inconnu, qui a abandonné ses études pour épouser Arturo. Le couple divorce trois ans après la naissance de Carlos. La sœur de Coy, Sylvia, se décrivait elle-même comme la « sœur protectrice » de Coy. Sa famille emménage à South Park, Houston, et Coy étudie à la Woodson Middle School. Le rappeur Scarface (de son vrai nom Brad Jordan) étudiait également à Woodson. Après avoir échoué dans ses études, Coy est employé en tant que vendeur de parfums au porte-à-porte pour ensuite devenir dealer de cocaïne[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Coy débute dans le gospel rap, mais ne réussit pas à se faire une notoriété dans la musique.

En 1995, Coy, en compagnie de son frère Arthur Jr. et d'un ami, Jose Antonio Garza, originaire de McAllen (Texas), fondent leur propre label discographique nommé Dope House Records (en)[3]. La même année, sous le nom de scène de South Park Mexican (SPM), Coy débute sa carrière musicale en commercialisant à Houston son premier album, Hillwood, sous son label, en partenariat avec Southwest Wholesale.

En 1998, il commercialise deux albums, le premier, Hustle Town, en mars, et le second, Power Moves, en décembre. The 3rd Wish suit en 1999. Ce quatrième album est un succès grâce au single intitulé High So High qui gagne localement en popularité et atteint même le 50e place du Hot Rap Songs[4],[5].

En 2000, il signe son label avec Universal Music Group[3]. Universal commercialise par la suite trois nouveaux albums composés par Coy : Time is Money (2000), The Purity Album (2000) et Never Change (2001). The Purity Album contient le single You Know My Name, qui se classe 99e au Hot R&B/Hip-Hop Songs et 31e au Hot Rap Tracks.

Par la suite, Coy ne gagne plus de réelle attention de la part des auditeurs. Son album Reveille Park, une compilation de battles, est commercialisée en 2002 par le label Dope House[6]. Dope House commercialise deux nouveaux albums que Coy a composés durant son incarcération : When Devils Strike, en 2006[7] et The Last Chair Violinist en 2008.

Procès pour agressions sexuelles[modifier | modifier le code]

Le 25 septembre 2001, la police de Houston arrête Coy pour agression sexuelle aggravée sur une petite fille de neuf ans, et est plus tard relâché[8]. L'incident est survenu durant la fête du travail la même année[3].

Le 10 décembre 2001, le Comté de Harris, au Texas, ajoute une nouvelle accusation à Coy après un incident survenu en 1993, au cours duquel il aurait mis enceinte une fille, alors âgée de treize ans, qui a, par la suite, demandé une pension alimentaire.

Deux accusations supplémentaires suivent en mars 2002 pour agression sexuelle sur une jeune fille âgée de quatorze ans. Il est alors incarcéré sans libération sous caution. Le procès de Coy commence le 8 mai 2002 avec une mère témoignant des abus subis par sa fillette de neuf ans. Le lendemain, la fillette confirme les attouchements de Coy pendant qu'elle dormait. Le 18 mai 2002, un jury de Houston condamne Coy pour agression sexuelle aggravée sur mineur. Le 30 mai 2002, il est condamné à 45 ans de prison et à une amende de 10 000 $. Sa date de libération est fixée au 8 avril 2047, mais une libération conditionnelle est possible en 2024[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Date Titre Classement[10],[11]
U.S. U.S. R&B U.S. Rap U.S. Ind
1995 Hillwood
  • Commercialisation: 9 mars 1995
  • Label: Dope House
  • Format: CD, cassette, téléchargement
* 8
1998 Hustle Town
  • Commercialisation: 3 mars 1998
  • Label: Dope House
  • Format: CD, cassette, téléchargement
*
Power Moves
  • Commercialisation: 22 décembre 1995
  • Label: Dope House
  • Format: CD, cassette, téléchargement
*
1999 The 3rd Wish
  • Commercialisation: 23 novembre 1999
  • Label: Dope House
  • Format: CD, cassette, téléchargement
89 *
2000 The Purity Album
  • Commercialisation: 15 août 2000
  • Label: Universal
  • Format: CD, cassette, téléchargement
57 26 *
Time Is Money
  • Commercialisation: 12 décembre 2000
  • Label: Uptown/Universal
  • Format: CD, cassette, téléchargement
170 49 *
2001 Never Change
  • Commercialisation: 4 décembre 2001
  • Label: Universal
  • Format: CD, téléchargement
168 40 *
2002 Reveille Park
  • Commercialisation: 5 mai 2002
  • Label: Dope House
  • Format: CD, téléchargement
149 48 * 8
2006 When Devils Strike
  • Commercialisation: 3 octobre 2006
  • Label: Dope House
  • Format: CD, téléchargement
46 19 6 2
2008 The Last Chair Violinist
  • Commercialisation: 18 novembre 2008
  • Label: Dope House
  • Format: CD, téléchargement
59 14 5 3
"*" indique que le classement n'existe pas "—" indique que l'album n'a gagné aucune place.

Singles[modifier | modifier le code]

Date Titre Classement[5] Album
U.S. R&B U.S. Rap
1999 High So High 50 The 3rd Wish
2000 You Know My Name 99 31 The Purity Album

Cassettes audio[modifier | modifier le code]

  • Screwston: The Day Houston Died (2000)
  • Screwston Vol. 2: Pink Soda (2001)
  • Screwston Vol. 3: Stuck In Da Mud (2002)

Compilations[modifier | modifier le code]

  • Lone Star Ridaz (1999)
  • Lone Star Ridaz: Wanted (2001)
  • Lone Star Ridaz: 40 Dayz/40 Nightz (2002)
  • Lone Star Ridaz: Rules & Regulations (2002)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Texas Births 1926–1995 », sur "Family Tree Legends"
  2. (en) « Offender Information Detail », sur Texas Department of Criminal Justice (consulté le 22 septembre 2010) TDCJ Number 01110642, SID Number 04236244
  3. a, b, c et d (en) Lomax John Nova, « South Park Monster », sur Houston Press,‎ 6 juin 2002 (consulté le 24 octobre 2009)
  4. (en) Guerra Joey, « SPM creating a buzz with `Third Wish' », sur Houston Chronicle,‎ 23 novembre 1999 (consulté le 1er août 2011)
  5. a et b (en) « South Park Mexican > Charts & Awards > Billboard Singles », sur Allmusic (consulté le 8 juillet 2008)
  6. (en) Birchmeier Jason, « South Park Mexican > Biography », sur allmusic,‎ 2002 (consulté le 1er août 2011)
  7. (en) Harris Chris, « Evanescence Butcher The Killers In Battle For Billboard #1 », sur MTV News,‎ 11 octobre 2006 (consulté le 1er août 2009)
  8. (en) O'Hare Peggy, « Local rapper arrested on sexual abuse charge », sur Houston Chronicle,‎ 27 septembre 2001 (consulté le 1er août 2008)
  9. (en) Olivia Flores Alvarez, « Ask Another Mexican », sur Houston Press,‎ 19 octobre 2006 (consulté le 12 février 2013)
  10. (en) « Artist Chart History - South Park Mexican - Albums », sur Billboard (consulté le 9 juillet 2011)
  11. (en) « South Park Mexican > Charts & Awards > Billboard Albums », sur allmusic (consulté le 9 juillet 2011)