Sous-marin K-3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir K3.
K-3
Image illustrative de l'article Sous-marin K-3
Le K-3 Leninskiy Komsomol.

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine soviétique Marine soviétique
Quille posée 1954
Lancement 9 août 1957
Statut Hors-service depuis 1988
Caractéristiques techniques
Type SSN
Longueur 107,4 m
Maître-bau 7,9 m
Tirant d'eau 5,6 m
Déplacement 3 065 tonnes (en surface)
4 750 (en plongée)
Vitesse 30 nœuds (56 km/h)
Profondeur 480 m
Autres caractéristiques
Équipage 104 personnes (30 officiers)

Le K-3 (officiellement К-3 pour Кит : baleine), surnommé Leninskiy Komsomol (Ленинский Комсомол en cyrillique), est le premier sous-marin soviétique de classe November. Il est le premier sous-marin soviétique à propulsion nucléaire et le premier sous-marin soviétique à atteindre le pôle Nord en 1962[1] — quatre années après l'USS Nautilus — et à y faire surface — trois années après l'USS Skate. Son capitaine initial est Leonid Ossipenko et le commandant en second est Lev Giltsov, qui sera fait Héros de l'Union soviétique pour cet exploit[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Timbre sur le K-3 (1970).

Intégré à la Flotte du Nord, il a été construit à Molotovsk et lancé en 1957 pour un service actif en 1958. Son port de rattachement était la base navale de Zapadnaya Litsa. En 1967, il a été gravement endommagé en mer de Norvège suite à un incendie lié à une cigarette. De nombreuses récompenses ont été envisagées pour l'équipage, dont sept nominations aux Héros de l'Union soviétique — quatre d'entre eux à titre posthume. Un mémorial a été érigé en 1991 à Zapadnaya Litsa en mémoire des 39 membres d'équipage tués.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) USSR's first-ever nuclear sub was destroyed by beer bottle cap, Andrey Mikhailov, 11 septembre 2012
  2. (en) Davies, R. Nautilus, The Story of Man Under the Sea. Naval Institute Press. 1995. (ISBN 1-55750-615-9)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lev Giltsov, Nicolaï Mormoul et Leonid Ossipenko, la dramatique histoire des sous-marins nucléaires soviétiques : Des exploits, des échecs et des catastrophes cachées pendant trente ans, Paris, Robert Laffont, 1992 (ISBN 2-221-07137-9)
    Environ la moitié du livre est consacré à l'histoire du K-3, de sa mise au point à sa mission au pôle Nord.

Liens externes[modifier | modifier le code]