Sous-espace caractéristique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Définitions[modifier | modifier le code]

Soient E un K-espace vectoriel de dimension finie, u un endomorphisme de E et λ une valeur propre de u.

  • on appelle sous-espace caractéristique, sous-espace spectral, ou encore espace propre généralisé de u associé à λ le sous-espace vectoriel
N_{\lambda}(u) = \ker\left[ (u- \lambda{\rm Id})^m \right],

Id étant l'application identité et m la multiplicité de λ dans le polynôme minimal de u. Cet exposant m est celui pour lequel le noyau dans la formule atteint sa dimension maximale : si on le remplace par une valeur plus grande, le noyau ne change plus. Pour cette raison on pourra aussi prendre la multiplicité de λ dans le polynôme caractéristique, car celle-ci est toujours ≥ m, d'après le théorème de Cayley-Hamilton.

  • un vecteur x est un vecteur propre généralisé de u associé à λ si x est non nul et s'il existe un entier k ≥ 1 tel que x ∈ ker[(u – λId)k], autrement dit si xNλ(u)\{0}.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Les sous-espaces caractéristiques sont utilisés dans la caractérisation de la trigonalisation d'un endomorphisme. En effet, un endomorphisme u d'un espace vectoriel E est trigonalisable si et seulement si E est la somme (directe) des sous-espaces caractéristiques de u, c'est-à-dire si et seulement s'il existe une base de E formée de vecteurs propres généralisés de u. Cette caractérisation rejoint celle donnée à l'aide du polynôme caractéristique, qui doit être scindé pour que l'endomorphisme soit trigonalisable.

Article détaillé : Réduction de Jordan.