SoundFont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Soundfont)
Aller à : navigation, rechercher

SoundFont est une technique mise au point par la société E-mu pour Creative Labs, permettant de stocker dans un fichier au format .sbk (pour SoundFont Bank) puis .sf2 (pour SoundFont Bank Version 2) des échantillons au format WAV, puis de les organiser sous forme d'instruments MIDI, afin que ceux-ci puissent être utilisés sur un synthétiseur dit à tables d'ondes.

Le format SoundFont requiert un matériel ou un environnement logiciel compatible avec ce format. Creative Labs le considère comme étant public et favorise son adoption en tant que standard ouvert, en proposant de la documentation et des outils aux développeurs et musiciens souhaitant s'investir dans l'utilisation de ce format[1].

Principe des SoundFonts, de la table d'ondes[modifier | modifier le code]

Les cartes son les plus sophistiquées – mais aussi les plus onéreuses – utilisent des « tables d'ondes » (wavetables en anglais) pour la lecture des fichiers MIDI (lesquels ne contiennent aucun son, mais uniquement des instructions de rendus sonores).

Ce type de synthèse offre plus de réalisme, puisqu'elle utilise des enregistrements d'instruments réels en qualité CD. La banque contient, en plus des sons, des informations sur le comportement du son en fonction de la durée (lecture en boucle, effets de vibrato, diminution progressive du volume…).

Les banques peuvent se conformer au standard GM (General MIDI), ou utiliser toutes sortes de sons : du chant, des boucles de batterie, etc. ce qui offre plus de liberté par rapport au standard General MIDI, et fait du MIDI en concurrent des fichiers modules.

Différents formats existent :

  • le format SoundFont de Creative Labs (créateur de la carte son Sound Blaster) et E-mu. On peut créer ses propres SoundFonts à l'aide de logiciels dédiés ;
  • le format DLS-1 (DownLoadable Sounds) de MMA (MIDI Manufacturers Association) ;
  • le comité MPEG s'est basé sur ces deux formats pour définir le format DLS-2 (DownLoadable Sounds Level 2, à l'origine MPEG-4 SASBF, pour Structured Audio Sample Bank Format) conjointement avec l'Université du Massachusetts (MIT) et Microsoft. Microsoft a créé Direct Music Producer pour éditer et créer des fichiers DLS[2] ;
  • enfin, certains logiciels utilisent un format propriétaire : Yamaha SoftSynthesizer, WinGroove…

Matériel compatible avec le format SoundFont[modifier | modifier le code]

Le format SoundFont étant une propriété de Creative Labs, il n'est pas étonnant de constater que la plupart des solutions matérielles compatibles SoundFont soient issues de leur gamme de cartes sons SoundBlaster. Voici une liste non exhaustive des périphériques ou séries de périphériques matériels désignés comme étant compatibles avec le format SoundFont 1.x ou 2.x :

  • Sound Blaster AWE32 ;
  • Sound Blaster AWE64 ;
  • Sound Blaster PCI512 ;
  • Sound Blaster Live! ;
  • E-mu Audio Production Studio (APS) ;
  • Creative ProdiKeys DM MIDI Keyboard (Clavier hybride pilotant un arrangeur virtuel) ;
  • Sound Blaster Audigy ;
  • Sound Blaster Audigy SE (pas les versions USB et PCMCIA pour ordinateurs portables) ;
  • Sound Blaster X-Fi.

Logiciels permettant de lire des fichiers MIDI avec des SoundFonts[modifier | modifier le code]

Si vous ne possédez pas de carte son compatible matériellement avec le format SoundFont, il existe des logiciels permettant de lire des fichiers MIDI avec des banques de sons SoundFont ou autres, et ce, que votre périphérique sonore supporte ou non le format SoundFont, en utilisant la puissance de calcul de votre processeur.

QuickTime peut jouer vos fichiers MIDI en utilisant des fichiers SoundFont (.sf2) ou DLS. Vous devez déplacer ou recopier vos fichiers SoundFont (extension .sf2 ou .dls) sous C:\Windows\system32\Quicktime (pour Windows, sous ~/Library/Audio/Sounds/Banks pour Mac OS X). Dans le menu Edition / Préférences / Préférence de Quicktime / Musique, choisissez le fichier SoundFont à utiliser en cliquant sur un des boutons ronds à gauche du nom. Les changements ne seront pris en compte qu'au prochain démarrage de QuickTime.

Dans le monde du logiciel libre, il existe un lecteur très populaire permettant de reproduire des fichiers MIDI à partir de fichiers SoundFont, DLS ou même de patches issus de la carte son Gravis Ultrasound. Ce lecteur open-source se nommait, lors de sa création par Tuukka Toivonen, TiMidity, pour devenir ensuite TiMidity++ lorsque le projet a été repris par une équipe de développeurs bénévoles. Vous devriez pouvoir trouver TiMidity++. Ce lecteur est disponible sur plusieurs plates-formes, dont Linux et Windows. On peut également citer le logiciel FluidSynth (qui fonctionne sous Mac OS X, FreeBSD, Linux et Windows).

Il existe également d'autres alternatives permettant de lire des fichiers MIDI à l'aide de SoundFonts sans disposer d'une carte son compatible SoundFont, comme « SynthFont »[3] ou encore rgc:audio sfz, qui est un plugin VSTi plutôt destiné à la création musicale.

Les cartes son supportant les SoundFonts de manière physique (matérielle) ont une latence très faible. Elles permettent de jouer très agréablement avec un clavier MIDI, sans nécessiter de pilotes ASIO. Tous les logiciels émulant les SoundFonts ont une latence plus importante, y compris ceux de dernière génération (type E-mu Emulator X). Cette latence peut générer un décalage gênant dans le jeu.

Logiciels de création de SoundFonts (au format .sf2)[modifier | modifier le code]

Plusieurs logiciels d'édition sont disponibles :

  • Vienna de Creative Labs, nécessitant une carte son particulière (Sound Blaster, etc.),
  • Viena[4] (avec un seul « n »), créé en 2002 par l'autrichien Kenneth Rundt,
  • Swami[5], éditeur libre utilisé sur Linux principalement,
  • Polyphone[6], éditeur libre pour Windows, Mac OS X et Linux créé début 2013.

Logiciels de compression / décompression de SoundFonts (au format .sf2)[modifier | modifier le code]

Les fichiers SoundFont contenant des sons non compressés au format WAV, leur taille varie énormément en fonction de ces sons, stockés au sein même du fichier.

Si la plupart des SoundFonts ne contenant que quelques instruments ne sont pas très gourmandes en mémoire, d'autres sont beaucoup plus volumineuses, surtout lorsqu'il s'agit de banques complètes d'instruments organisés selon la norme General MIDI, comportant pour la plupart 128 instruments, sans compter les kits de batterie. De telles banques peuvent faire très facilement 8 Mo, la plupart atteignent ou dépassent les 32 Mo, certaines peuvent même aller jusqu'à 128 voire 256 Mo, et même au-delà (voir ci-dessous).

Afin de réduire le poids des fichiers SoundFont en vue d'en faciliter la distribution sur Internet, des outils de compression spécifiques ont été conçus, afin d'offrir une compression plus adaptée aux fichiers sonores que les formats de compression génériques comme les fichiers ZIP :

  • sfArk, SFPack, sfzip...

Quelques banques de sons populaires au format SoundFont[modifier | modifier le code]

SoundFonts gratuites[modifier | modifier le code]

  • (en) Fluid, 141 Mo pour la version 3, une SoundFont General MIDI (GM) de grande taille, très populaire.
  • (en) Crisis GeneralMidi, 1.5 Go pour la version 3.0. Une version plus légère de 236 Mo, la 1.8, est très répandue.
  • (en) Titanic SoundFont, une autre grosse SoundFont GM de 275 Mo, bien documentée. Comme Crisis, elle s'adresse en priorité aux musiciens.

Autres[modifier | modifier le code]

  • (en) Analoguesque Sound Designs, éditeur de la Vintage Dreams Waves, une banque de sons gratuite très légère (moins de 400 Ko) mais qui propose pas moins de 128 instruments et 8 kits de percussions, de type synthétique FM. Propose également des SoundFonts payantes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]