Soumray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soumray
bǐ gə́ sìbínè
Parlée au Tchad
Région Tandjilé Est
Nombre de locuteurs 7 410 (en 1993)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 sor
IETF sor

Le soumray (ou sumray, somray, sibine) est une langue tchadique parlée au Tchad, dans le département de Tandjilé Est, au Nord-Est de Laï.

Les Soumray[modifier | modifier le code]

Les Soumray se désignent eux-mêmes comme les Sə́mray. La forme au singulier, est pour une femme Sìmrí, et pour un homme Sə̌mrà. La langue est appelée différemment bǐ gə́ sìbínè, littéralement « la langue sibine »[2].

Classification[modifier | modifier le code]

Le soumray fait partie des langues tchadiques orientales. Les langues tchadiques sont une des branches de la famille afro-asiatique.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent l'inventaire phonémique du soumray: les voyelles[3] et les consonnes[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieures Centrales Postérieures
Fermées   i [i]   u [u]
Mi-fermées   e [e   ə[ə]  ʌ [ʌ]   o [o]
Ouvertes   a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

  Labiales   Dentales   Alv.-palat.   Rétroflexes   Palatales   Vélaires   Glottales
Occlusives sourdes   p [p]   t [t]   k [k]   ʔ [ʔ]
sonores   b [b]   d [d]   g [g]
implosives   ɓ [ɓ]   ɗ [ɗ]   ’y [ʔj]
Fricatives   s [s]   h [h]
Affriquées sourdes   c [ʧ]
sonores   j [ʤ]
Nasales   m [m]   n [n]   ɲ [ɲ]   ŋ [ŋ]
Liquides   l [l]
Roulées   r [r]   ɽ [ɽ]
Semi-voyelles  w [w]  y [j]

Consonnes labiales et palatales[modifier | modifier le code]

Au début du mot de nombreuses consonnes apparaissent labialisées, par exemple, tw [], ɗw [ɗʷ], ou palatalisées, par exemple, ty [], ɗy [ɗʲ].

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le soumray est une langue à tons qui compte trois tons pontuels, haut, moyen et bas. De plus, on trouve deux tons complexes, bas-haut et haut-bas[5].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Barreteau et Jungraithmayr, 1882, p. 193.
  3. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, p. 197.
  4. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, p. 196.
  5. Barreteau et Jungraithmayr, 1982, pp. 197-198.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (fr) Barreteau, Daniel et Hermann Jungraithmayr, Le verbe en sibine, dans The Tchad Languages in the Hamitosemitic-Nigritic Border Area (Hermann Jungrauthmayr, éd.) pp. 192-229, Marburger Studien zur Afrika- und Asienkunde, Serie A: Afrika, Band 27, Berlin, Dietrich Reimer Verlag, 1982, (ISBN 3-496-00596-4) édité erroné, [PDF] [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]