Soulangy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soulangy
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Falaise-Nord
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Falaise
Maire
Mandat
Pierre Livic
2008-2014
Code postal 14700
Code commune 14677
Démographie
Gentilé Solanéains
Population
municipale
254 hab. (2011)
Densité 35 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 56′ 36″ N 0° 13′ 08″ O / 48.9433333333, -0.218888888889 ()48° 56′ 36″ Nord 0° 13′ 08″ Ouest / 48.9433333333, -0.218888888889 ()  
Altitude Min. 139 m – Max. 176 m
Superficie 7,18 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Soulangy

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Soulangy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Soulangy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Soulangy

Soulangy est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 254 habitants[Note 1] (les Solanéains).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Soulangy[1]
Villers-Canivet Bons-Tassilly Olendon
Villers-Canivet Soulangy[1] Épaney
Villers-Canivet,
Saint-Pierre-Canivet
Saint-Pierre-Canivet Saint-Pierre-Canivet

Toponymie[modifier | modifier le code]

Soulangy, Solengiacus en 1050[2] : le toponyme semble issu de l'anthroponyme roman Solemnius[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1828, Soulangy (252 habitants en 1821) absorbe Saint-Loup-Canivet (107 habitants)[4],[5] au sud de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1957 mars 2001 Pierre Devaux SE Agriculteur
mars 2008 Marc Pisant SE Retraité (cadre)
en cours Pierre Livic SE Retraité (chef d'entreprise)
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 254 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Soulangy a compté jusqu'à 303 habitants en 1836.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
251 240 278 252 301 303 294 284 272
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
284 291 256 243 237 204 184 187 190
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
172 174 179 164 160 161 176 189 163
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
158 159 183 230 248 238 263 254 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame du XIIIe siècle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [8]. Le retable du maitre-autel et les deux retables des chapelles de la Vierge et de saint Joseph sont classés à titre d'objets.
  • Manoir du Logis, du XVIIe siècle.
  • Ferme-manoir du Part, du XVIIIe siècle.
  • Château de Saint-Loup du XIXe siècle.
  • Menhir des Vingt Acres découvert enterré en 1995 lors du diagnostic archéologique précédant la réalisation de la déviation de Soulangy. Sa fosse de calage était alors bien visible sous sa base[9]. Il a été érigé sur l'aire de stationnement Ouest de la RN 158[10].
  • L'église Saint-Loup n'a pas survécu à la fusion des communes et paroisses. Elle a été démolie au XIXe siècle[11].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[12].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  3. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-95480-455-4), p. 249
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Soulangy », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 26 septembre 2012)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Saint-Loup-Canivet », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 26 septembre 2012)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  8. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Inventaire des mégalithes du département du Calvados, service de l'Archéologie de Basse Normandie, DRAC, 1996
  10. La Préhistoire de Potigny et de ses environs, Jean Desloges, Service régional de l'archéologie de Basse-Normandie. Lire en ligne
  11. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 2, Caen, Hardel,‎ 1850 (lire en ligne), p. 499
  12. « Soulangy sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :