Soulèvement du ghetto de Białystok

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le soulèvement du ghetto de Białystok est une révolte s'étant produite dans le ghetto de Białystok dans la nuit du 15 au 16 août 1943. Il a été mené par l'Organisation militaire anti-fasciste (Antyfaszystowska Organizacja Bojowa).

Présentation[modifier | modifier le code]

Le ghetto de Białystok a été mis en place dès l'occupation de la ville par les troupes allemandes en juin 1941 et a regroupé les 56 000 Juifs qui vivaient alors dans la ville, constituant la grande majorité de la population.

Les Nazis prévoient de liquider le ghetto en février 1943, alors que 15 000 personnes y vivent encore. Ils doivent toutefois repousser leur projet en raison du déclenchement d'une résistance armée de la part de la population locale. Toutefois, les transferts vers les camps de concentration et d'extermination continuent à leur rythme normal.

La liquidation du ghetto reprend en août 1943. Dans la nuit du 15 au 16 août, des centaines de Juifs polonais commencent alors une lutte armée contre les troupes effectuant cette liquidation. Les hommes, menés par Mordechaj Tanenbaum et Daniel Moszkowicz ne sont armés que d'une mitrailleuse, de quelques douzaines de pistolets, de cocktails molotv et de bouteilles remplies d'acide. Haïka Grosman participe également à l'élaboration du soulèvement.

La résistance est vaincue presque instantanément, même si des combats se poursuivent pendant plusieurs jours dans des poches de résistance isolées. Les chefs du soulèvement se suicident après être parvenus à court de munition. Plusieurs douzaines d'insurgés parviennent à s'enfuir dans les forêts entourant la ville et à rejoindre les unités de partisan de l'Armia Krajowa.

La plupart des Juifs du ghetto sont envoyés vers les camps de Treblinka, Majdanek et Auschwitz. Environ 1 200 enfants sont envoyés à Theresienstadt, puis à Auschwitz.

Sur les près de 60 000 juifs qui vivaient dans la ville avant la guerre, seules quelques centaines ont survécu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]