Soulèvement de Benghazi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soulèvement de Benghazi
Révolutionnaires  sur un char T-55 à Benghazi
Révolutionnaires sur un char T-55 à Benghazi
Informations générales
Date 15 - 20 février 2011
Lieu Benghazi, Libye
Issue Victoire décisive de la rébellion, création du Conseil national de transition
Belligérants
Flag of Libya (1951).svg Rebelles libyens Flag of Libya (1977-2011).svg Jamahiriya arabe libyenne
Commandants
Flag of Libya (1951).svg Inconnu Flag of Libya (1977-2011).svg Khamis Kadhafi
Flag of Libya (1977-2011).svg Saadi Kadhafi[1]
Forces en présence
Flag of Libya (1951).svg
10 000 hommes[2]
Flag of Libya (1977-2011).svg
Inconnues
Nombre inconnu de policiers
325 mercenaires[3]
Pertes
Flag of Libya (1951).svg
332 morts
Flag of Libya (1977-2011).svg
163 morts
236 capturés
39 mercenaires disparus
3 chars T-54/T-55 ou BMP détruits
Guerre civile libyenne de 2011
Batailles
1re Benghazi · El Beïda · Derna · 1re Tripoli · Misrata · 1re Zaouïa · Djebel Nefoussa (1re Dehiba · 2e Dehiba · Gharyan) · 1re Brega · 1re Ras Lanouf · 1re Ben Jawad · 2e Ras Lanouf · 2e Brega · 1re Ajdabiya · 2e Benghazi · 2e Ajdabiya · 1re golfe de Syrte · 3e Brega · Al Jawf · Front de Misrata (Zliten · Tawarga · 2e Zaouïa · 4e Brega · Fezzan · Birak) · 5e Brega · 3e Zaouïa · 2e Tripoli · 2e Sebha · 2e golfe de Syrte (Syrte) · Offensive de Bani Walid (Tarhounah - Bani Walid)

Intervention militaire de l’OTAN · Opération Ellamy (Royaume-Uni) · Opération Harmattan (France) · Opération Odyssey Dawn (États-Unis) · Opération Mobile (Canada)

Coordonnées 32° 07′ 00″ N 20° 04′ 00″ E / 32.116666666667, 20.06666666666732° 07′ 00″ Nord 20° 04′ 00″ Est / 32.116666666667, 20.066666666667  

Géolocalisation sur la carte : Libye

(Voir situation sur carte : Libye)
 Différences entre dessin et blasonnement : Soulèvement de Benghazi.

Le soulèvement de Benghazi est l'évènement qui marque le début de la révolte libyenne de 2011 opposant les forces fidèles à Mouammar Kadhafi aux révolutionnaires libyens du 15 au 20 février 2011 dans la ville de Benghazi. Il s'est terminé par la prise de la ville par les révolutionnaires.

Des manifestations à l'insurrection[modifier | modifier le code]

Les premières manifestations pacifiques opposées au régime de Mouammar Kadhafi éclatent le 15 février à Benghazi, avec 200 personnes manifestant devant le siège de la police en protestation de l'arrestation de l'activiste des droits de l'homme Fathi Tarbel[4]. Ils sont bientôt rejoints par d'autres manifestants formant une foule de 600 personnes. La manifestation est violemment réprimée par la police, il y a une centaine de blessés[5]. Le lendemain, les manifestations continuent, des centaines de personnes se rassemblent sur la place Al-Shajara et sont dispersées par les forces de l'ordre à l'aide de canons à eau [réf. à confirmer][6]. Le 17, l'insurrection commence.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'opposition appelle les Libyens à la révolte sur Facebook pour le 17 février qu'ils nomment "Jour de la colère". À Benghazi, l'appel est particulièrement suivi : des manifestations éclatent mais sont sévèrement réprimées par la police qui tue 14 manifestants. Le lendemain, leurs funérailles tournent à de nouvelles manifestations, les forces de sécurité tirent sur la foule et tuent 24 manifestants. Peu après le massacre, la foule pend 2 policiers[7]. La police et l’armée se retirent alors de la ville, et certains soldats se rallient aux manifestants, leur permettant de s’emparer de la radio locale[8].

Bilan[modifier | modifier le code]

Les révolutionnaires ont 332 morts dont 202 manifestants et 120 soldats mutinés[9] tandis que les troupes kadhafistes ont 163 morts dont 111 soldats, 50 mercenaires et 2 policiers, 236 mercenaires capturés et 39 mercenaires disparus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Saadi Gaddafi 'gave order to shoot' in Benghazi revolt », BBC News,‎ 21 mars 2011 (consulté le 18 août 2011).
  2. (en) Angélique Chrisafis, « Libya protests: gunshots, screams and talk of revolution », The Guardian,‎ 20 février 2011 (consulté le 18 août 2011).
  3. (en) Abigail Hauslohner/Shehat, « Among Libya's Prisoners: Interviews with Mercenaries », Time,‎ 23 février 2011 (consulté le 18 août 2011).
  4. (en) « Violent protests rock Libyan city of Benghazi », France 24,‎ 16 février 2011 (consulté le 18 août 2011).
  5. (en) « Libyan police stations torched », Aljazeera,‎ 16 février 2011 (consulté le 18 août 2011).
  6. (ar) « تقرير الانترنت الصباحي ليوم الأربعاء في 16 شباط 2011 », AlManar,‎ 18 février 2011 (consulté le 18 août 2011).
  7. http://news.xinhuanet.com/english2010/world/2011-02/19/c_13739109.htm
  8. http://www.enduringamerica.com/home/2011/2/18/libya-bahrain-and-beyond-liveblog-confrontations.html
  9. http://www.news.com.au/breaking-news/over-640-die-in-libya-unrest/story-e6frfku0-1226011080864