Souhaila Andrawes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Souhaila Sami Andrawes Sayeh, née le 28 mars 1953 à Beyrouth au Liban, est une Palestinienne, ancien membre du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1977, elle a participé au détournement d'avion Lufthansa numéro de vol 181 (Landshut). Andrawes a été la seule des quatre pirates de l'air à survivre à l'assaut de l'avion par le GSG 9 à Mogadiscio. Andrawes a été condamnée à 20 ans de prison en Somalie mais a été libérée au bout d'à peine deux ans[1]. En 1991, elle a déménagé à Oslo avec son mari et sa fille jusqu'à ce qu'elle soit retrouvée par la police norvégienne en 1994. Elle a ensuite été extradée vers l'Allemagne en 1995[2], son arrestation a été suivie par un débat sur le traitement des criminels étrangers. Elle a été condamnée à 12 ans de prison pour ses différents crimes[Lesquels ?]. Elle a été libérée au bout de 6 ans en raison de problèmes de santé. Aujourd'hui, elle vit à nouveau à Oslo.

L'ancienne hôtesse de l'air Gabriele von Lutzau la décrit comme particulièrement cruelle et impitoyable : Andrawes aurait seulement ri froidement quand le chef des terroristes (Capitaine Martyr Mahmud) a abattu le commandant de bord Jürgen Schumann.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Andreas Förster: "Kill me, kill me" schrie sie ihren Bewachern ins Gesicht. Berliner Zeitung, 30 avril 1996.
  2. (en) Norway Gives Germany A Palestinian Hijacker (New York Times du 26 novembre 1995)