Souci (papillon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Colias crocea

Le Souci (Colias croceus ou Colias crocea) est un insecte lépidoptère de la famille des Pieridae, de la sous-famille des Coliadinae et du genre Colias.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Colias crocea a été nommé par Geoffroy en 1785.

synonymes :Colias croceus (Antoine-François Fourcroy, 1785)

Sous-espèces et formes[modifier | modifier le code]

  • Colias croceus f. deserticola (Verity, 1909)
  • Colias croceus f. helice (Hübner)
  • Colias croceus f. helicina (Oberthür, 1880)
  • Colias croceus f. mediterranea (Stauder, 1913)

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Souci se nomme Dark Clouded Yellow ou Common Clouded Yellow en anglais, Postillon ou Wander-Gelbling en allemand, oranje luzernevlinder en néerlandais et Szlaczkoń siarecznik en polonais.

Colias croceus dessus
Colias croceus ailes repliées

Génétique et évolution de l'espèce[modifier | modifier le code]

Le Souci était présent dans toute la France métropolitaine depuis le paléolithique[1]

Espèce ressemblante[modifier | modifier le code]

Il partage avec le Vermeil Colias libanotica, le Safrané Colias myrmidone, l'Orangé Colias chrysotheme et le Corallin Colias balcanica le dessus des ailes jaune-orangé, mais leurs aires de répartition sont plus restreintes

Posé ailes repliées il n'est souvent pas possible de le distinguer du Fluoré Colias alfacariensis ou du Soufré Colias hyale.

Description[modifier | modifier le code]

Les Soucis ont un vol est très rapide et ils se posent toujours ailes fermées.

Leur envergure varie 35 à 50 mm avec un verso jaune orangé bordé de noir marqué d'une tache noire sur l'aile antérieure.

Le revers est jaune d'or avec des taches noires sur l'aile antérieure.

Colias crocea forme helice femelle

Dans la forme helice Hübner, chez femelle, le fond des ailes est blanc crémeux et non jaune orangé. On estime de 5 à 10 pour cent sa présence dans toutes les populations.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs jaune clair qui deviennent roses éclosent vite et donnent des chenilles vertes à polis blanchâtres ornées d'une bande blanche à points orange et noirs sur le côté[2]. L'été elles se chrysalident en un mois.

La chrysalide est elle aussi vert vif avec une raie jaune.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Souci hiverne sous forme de chenille.

Il vole d'avril à octobre en plusieurs générations.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des légumineuses, dont la luzerne et le trèfle.

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

C'est un autochtone des régions tempérées du pourtour méditerranéen et un migrateur qui arrive au printemps dans le nord de l'Europe[3].

Le Souci est présent en Afrique du Nord, au Moyen-Orient jusqu'en Iran, dans toute l'Europe sauf le nord de la Scandinavie.

Il est présent dans tous les départements de France métropolitaine[4].

Biotope[modifier | modifier le code]

Dessin de Souci par Jakob Hübner

Le Souci affectionne les friches fleuries, jusqu'à 2 200 m environ.

Protection[modifier | modifier le code]

Il n'a pas de statut de protection particulière.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Ce papillon figure sur une émission de la République démocratique allemande de 1964 (valeur faciale : 25 p.).

Timbre de la RDA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. INPN
  2. D.J. Carter (ill. B. Hargreaves), Guide des chenilles d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les guides du naturaliste »,‎ 2001, 311 p. (ISBN 2-603-00639-8)
  3. Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)
  4. lepinet

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • V. et X. Mérit, "Colias hyale Linné ou Colias alfacariensis Ribbe (Lepidoptera, Pieridae), clés pour la détermination de deux espèces difficiles", Les Lépidoptéristes parisiens, Paris, septembre 2000.
  • Michael Chinery (trad. Patrice Leraut), Photoguide des papillons d'Europe, Delachaux et Niestlé, coll. « Les photo-guides du naturaliste »,‎ 1998, 676 p. (ISBN 978-2603011140).
  • Tom Tolman et Richard Lewington, Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,‎ 1997 (ISBN 978-2-603-01649-7)