Sortosville-en-Beaumont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Sortosville.
Sortosville-en-Beaumont
La maison du biscuit
La maison du biscuit
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Cherbourg
Canton Barneville-Carteret
Intercommunalité Communauté de communes de la Côte des Isles
Maire
Mandat
Thierry Tardif
2014-2020
Code postal 50270
Code commune 50577
Démographie
Gentilé Sortosvillais
Population
municipale
312 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 25′ 30″ N 1° 42′ 53″ O / 49.425, -1.71472222222 ()49° 25′ 30″ Nord 1° 42′ 53″ Ouest / 49.425, -1.71472222222 ()  
Altitude Min. 18 m – Max. 144 m
Superficie 10,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Sortosville-en-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Sortosville-en-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sortosville-en-Beaumont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sortosville-en-Beaumont

Sortosville-en-Beaumont est une commune française, située sur la Côte des Isles dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 312 habitants[Note 1] (les Sortosvillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest de la péninsule du Cotentin. Son hameau principal, le Hameau Costard, est à 6,5 km au nord-est de Barneville-Carteret, à 9,5 km au sud-ouest de Bricquebec, à 16 km au sud-est des Pieux et à 18 km au nord-ouest de Saint-Sauveur-le-Vicomte[1].

Sortosville est situé sur l'axe Barneville-Carteret / Bricquebec.

Communes limitrophes de Sortosville-en-Beaumont[2]
Le Vrétot,
Sénoville
Le Vrétot Les Perques,
Le Valdécie
Les Moitiers-d'Allonne Sortosville-en-Beaumont[2] Saint-Pierre-d'Arthéglise
La Haye-d'Ectot Saint-Maurice-en-Cotentin Saint-Pierre-d'Arthéglise

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sortosville (Sorthoovilla vers 1150) tirerait son nom de l'anthroponyme scandinave Svarthofdi (« tête noire »), suivi de l'appellatif toponymique fréquent -ville au sens ancien de « domaine rural »[3] .

Homonymie étymologique avec Sortosville (Manche) et Surtauville (Eure).

Histoire[modifier | modifier le code]

Sur les hauteurs de Sortosville, pendant la Seconde Guerre mondiale, une station de radio-guidage Knickebein de la Luftwaffe (armée de l'air allemande) était installée. On peut aujourd'hui encore visiter ce site historique qui a joué un rôle important dans le déroulement de la guerre. Il est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1990.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1987 mars 2001 Gabrielle Levavasseur SE  
mars 2001 mars 2008 Michel Lajoinie SE  
mars 2008 en cours Thierry Tardif[4] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 312 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Sortosville-en-Beaumont a compté jusqu'à 611 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
513 420 593 611 605 531 557 532 536
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
514 521 505 455 464 397 418 414 440
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
437 398 400 360 400 357 418 387 421
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
414 402 392 349 317 317 312 311 312
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Église Saint-Georges de Sortosville-en-Beaumont

À Sortosville-en-Beaumont, un parc, composé de cinq éoliennes, fonctionne depuis le 1er juillet 2004. La Centrale éolienne de production d'énergie du Cotentin en est la société d'exploitation.

Le parc est raccordé au réseau, à un poste situé à 12,5 km du site.

Une étude faunistique a été réalisée et a porté sur les insectes, les batraciens, les mammifères et l'avifaune du site, elle n'a rien révélé de particulier. Pour rendre à ce lieu son aspect antérieur, l'ensemble des parcelles sont reconditionnées afin que les agriculteurs locaux puissent les utiliser pour le pâturage des animaux, comme avant l'installation des machines. Par ailleurs, les communes de Sortosville-en Beaumont et Saint-Pierre-d'Arthéglise travaillent sur la mise en place d'un sentier de découverte, destiné à permettre l'observation des espèces floristiques propres à cette partie du bocage du Nord-Cotentin ; le parcours longera une partie de la ferme éolienne.

Fondée en 1903, La Maison du biscuit est installée à Sortosville depuis 1990. Une crêperie située dans le bourg (juste à côté de La Maison du biscuit) permet une activité touristique de la commune.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Culture et manifestations[modifier | modifier le code]

Sortosville-en-Beaumont au cinéma[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes : répertoire géographique des communes[7].
  • Coordonnées, superficie : IGN[8].
  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  4. a et b Réélection 2014 : « Sortosville-en-Beaumont (50270) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 mai 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. Site de l'IGN.
  8. « Sortosville-en-Beaumont sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :