Sorraia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sorraia
{{#if:
Altamiro, étalon de race pure
Altamiro, étalon de race pure

Espèce Cheval (Equus caballus)
Région d’origine
Région Drapeau du Portugal Portugal
Caractéristiques
Morphologie Petit cheval de selle
Taille 1,44 à 1,48 m
Robe Gène dun
Tête Grosse, profil busqué
Pieds Durs et sains

Le Sorraia ou Soraya est une race équine très ancienne originaires du Portugal, qui montre une grande ressemblance avec les chevaux préhistoriques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce cheval a été remarqué par un agronome et éleveur renommé de chevaux Lusitaniens, Ruy d'Andrade, en 1920. Des représentations lui ressemblant existent sur les gravures rupestres des grottes préhistoriques. Autrefois utilisé pour l’équitation et les travaux de ferme, le Sorraia vit en petit troupeaux sauvages. Il a été découvert dans la Vale do Sorraia, une région portugaise située entre les rivières Sor (pt) et Raia (pt), affluent du Sorraia (pt) qui se jette dans l’estuaire du Tage. Bien que Ruy d'Andrade suppose que le Sorraia soit l'ancêtre des chevaux ibériques actuels[1], les études génétiques sur l'ADN mitochondrial montrent que le Sorraia appartient à un cluster de gènes largement séparé de la plupart des races ibériques[2],[3],[4],[5].

Description[modifier | modifier le code]

La robe très particulière du Sorraia, de couleur généralement grise, est une robe noire diluée par le gène dun, avec une raie de mulet et des zébrures sur les membres. Cette robe est caractéristique des races primitives. Sa conformation n’est pas des meilleures. L’animal est cependant très robuste, il survit avec très peu de fourrage et résiste à des températures extrêmes. Les épaules sont droites, l’arrière-main faible et les membres assez longs avec une ossature pauvre, mais les pieds sont durs et sains[6].

  • Hauteur : entre 1,44 et 1,48 m ;
  • Robe :Isabelle ou souris, avec une raie de mulet et des zébrures sur les membres, et même parfois sur le corps ;
  • Conformation :
    • grosse tête archaïque, profil busqué ;
    • épaules droites ;
    • arrière-main pauvre et queue attachée bas ;
    • longs membres grêles.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

Il existe des élevages en France. En Haute-Vienne, Élevage de Nouic. Les Konik Polski vivent en groupe avec des Tarpans, Konik Polski et Poitevins Mulassiers. En Aquitaine, Elevage du domaine de l'Escuderia. Croisement du Sorraia avec des Pure Race Espagnole et Pur Sang Lusitaniens. Deux Sorraias sont présents au Haras National de Rosières aux Salines (54), dans le cadre d'un partenariat européen de Haras d'État.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt) R d'Andrade, « Sorraia », Boletim Pecuário, vol. 13,‎ 1945, p. 1–13
  2. (en) L.J. Royo, I. Álvarez, A. Beja-Pereira, A. Molina, I. Fernández, J. Jordana, E. Gómez, J. P. Gutiérrez et F. Goyache, « The Origins of Iberian Horses Assessed via Mitochondrial DNA », Journal of Heredity, vol. 96, no 6,‎ 2005, p. 663–669 (PMID 16251517, DOI 10.1093/jhered/esi116, lire en ligne)
  3. (en) Thomas Jansen, Peter Forster, Marsha A. Levine, Hardy Oelke, Matthew Hurles, Colin Renfrew, Jürgen Weber et Klaus Olek, « Mitochondrial DNA and the origins of the domestic horse », Proceedings of the National Academy of Sciences, vol. 99, no 16,‎ 6 août 2002, p. 10905–10910 (PMID 12130666, PMCID 125071, DOI 10.1073/pnas.152330099, lire en ligne)
  4. (en) Dawei Cai, Zhuowei Tang, Lu Han, Camilla F. Speller, Dongya Y. Yang, Xiaolin Ma, Jian'en Cao, Hong Zhu et Hui Zhou, « Ancient DNA provides new insights into the origin of the Chinese domestic horse », Journal of Archaeological Science, vol. 36, no 3,‎ 2009, p. 835–842 (DOI 10.1016/j.jas.2008.11.00, lire en ligne)
  5. (en) A McGahern, M. A. M. Bower, C. J. Edwards, Brophy, G. Sulimova, I. Zakharov, M. Vizuete-Forster, M. Levine, S. Li, D. E. MacHugh et E. W. Hill, « Evidence for biogeographic patterning of mitochondrial DNA sequences in Eastern horse populations », Animal Genetics, vol. 37, no 5,‎ 2006, p. 494–497 (PMID 16978180, DOI 10.1111/j.1365-2052.2006.01495.x)
  6. Cheval star no 208 (janvier 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ruy d'Andrade, « Les chevaux du Sorraia », dans Comptes rendus du XIIe congrès international de zoologie, Lisbonne, 1935 : 2368.