Sophie Morel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morel.

Sophie Morel

Naissance 16 décembre 1979 (34 ans)
Issy-les-Moulineaux (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Champs mathématiques
Institutions Université Harvard, Université de Princeton
Diplôme École normale supérieure de Paris
Université Paris-Sud
Distinctions Prix de l'European Mathematical Society (2012)

Sophie Morel est une mathématicienne française, née en 1979. Professeure à l'Université de Princeton, elle a reçu en 2012 un des dix prix prestigieux de l'European Mathematical Society.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1979, elle étudie à Paris puis entre en classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand, à l'issue desquelles elle intègre par la suite l'École normale supérieure de Paris (S 1999). Elle prépare ensuite une thèse dans les domaines de la géométrie algébrique, la théorie des représentations et la théorie des nombres, sous la direction de Gérard Laumon à l'Université Paris-Sud, qu'elle soutient en 2005[1]. Cette thèse, « Complexes d'intersection des compactifications de Baily-Borel - le cas des groupes unitaires sur Q » traitant d'un point non résolu du programme de Langlands est jugée par l'un de ses collègues de Harvard comme une avancée notable.

Lauréate d'un Clay Research Fellowship de 2005 à 2011, elle devient également membre de l'Institute for Advanced Study à Princeton jusqu'en 2009. En décembre 2009 elle est nommée Professeur au département de mathématiques de l'université Harvard, devenant la première femme à ce poste[2]. En 2012 elle est lauréate d'un des dix prix pour jeunes chercheurs de l'European Mathematical Society. Cette même année, elle rejoint l'université de Princeton[3].

Publications notables[modifier | modifier le code]

  • Complexes pondérés des compactifications de Baily-Borel. Le cas des variétés modulaires de Siegel J. Amer. Math. Soc. 21 (2008), 23-61
  • On the Cohomology of Certain Non-Compact Shimura Varieties Annals of Mathematics Studies 173, Princeton University Press (2010).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clay Institute
  2. Article Harvard
  3. [1]
  4. EMS Prize Winners, site de The European Mathematical Society.

Lien externe[modifier | modifier le code]