Sophie Duez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sophie Duez

Description de cette image, également commentée ci-après

lors de l'avant 1er du film Barbecue

Naissance 6 octobre 1962 (51 ans)
Nice, France
Nationalité Drapeau de France Française
Profession Actrice
Films notables Marche à l'ombre
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duez.

Sophie Duez, née le 6 octobre 1962 à Nice, est une actrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie Duez débute comme choriste et danseuse avec Patrick Bruel (notamment sur la chanson Marre de cette nana là). Un passage remarqué dans Lui « le magazine de l'homme moderne » en 1982[1] puis elle débute sa carrière d'actrice avec le film Marche à l'ombre de Michel Blanc en 1984, qui la fera remarquer et pour laquelle elle est nommée pour un César du meilleur espoir féminin en 1985. Suivra une période d'absence au cinéma durant les années 1990, mais elle apparait à la télévision dans divers téléfilms. Elle revient au premier plan en tenant l'un des rôles principaux de la série policière Quai numéro un.

Durant les années 1980-1990, elle a été l'épouse de Manu Katché avec qui elle a eu deux filles, Rose et Lucille, qui étaient en 2012 étudiantes à Paris en maîtrise de lettres et licence de cinéma[2].

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Lors de l'élection présidentielle de 2002, elle fait partie du comité de soutien de Lionel Jospin[3]. En 2008, elle se présente sur la liste municipale (PS) à Nice conduite par Patrick Allemand en quatrième position (elle est élue conseillère municipale) sur la liste « Changer d'ère » de la gauche rassemblée et des écologistes Union de la gauche. Elle explique en 2012 que « J'ai toujours porté les valeurs de gauche. J'ai vu mon père pleurer pour l'élection de Mitterrand en 1981, et j'ai été séduite par l'ouverture à la société civile que voulait faire Allemand sur sa liste. Alors j'y suis allée, à fond. » « Je déteste que l'on m'impose ce que j'ai à dire. Et si par malheur au conseil municipal je posais des questions où je m'intéressais à la politique de la majorité en leur soumettant des idées, j'étais vilipendée par mon propre camp. En fait l'élu est pris dans un combat de stratégie. Et on ne débat pas assez des idées... » « J'ai voté François Hollande. Sans état d'âme[2]. »

Elle démissionne de son poste de conseillère municipale le 12 décembre 2009[4], annonçant dans un premier temps quitter la politique, puis, le 15 décembre 2009, annonce son entrée au sein du cabinet du maire de Nice, Christian Estrosi (UMP)[5] notamment en tant que chargée de mission pour la rénovation et la transformation des anciens abattoirs municipaux en ateliers d'artistes[6].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]