Sony Alpha 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sony Alpha 7
{{#if:
Image illustrative de l'article Sony Alpha 7

Type Hybride numérique
Nombre de pixels (millions) 12,2 (S)
24,3
36,4 (R)
Définition (max) 4 240 × 2 832 (S)
6 000 × 4 000
7 360 × 4 912 (R)
Type de capteur CMOS Sony Exmor
Taille de capteur 24×36
Coefficient de conversion 1
Sensibilité du capteur de 50 à 25 600 ISO
409 600 ISO (S)
Mode du focus autofocus par détection de phase
Mode rafale 4,5 i/s
5 i/s (R et S)
Écran LCD écran non-tactile inclinable haute définition (921 000 points)
Dimensions (l × h × p) 127 x 94 x 48
Masse 470 g (avec carte et batterie)
Format Mémoire Memory Stick PRO Duo, Memory Stick PRO-HG Duo, SD, SDHC, SDXC
Chronologie des modèles
Précédent NEX-7 α 7 II Suivant

Le Sony Alpha 7 (typographié α 7) est un appareil photographique hybride semi-professionnel plein format de 24,3 millions de pixels, équipé de la monture E commercialisé par Sony en octobre 2013. Il est le premier appareil compact à objectif interchangeable équipé du format 35 mm. Il remplace le NEX-7 en tant que haut de gamme semi-professionnel des hybrides de Sony. Deux versions plus haut de gamme existent, l'α 7R, proposant un capteur de 36,4 millions de pixels sans filtre passe-bas et l'α 7S qui propose un capteur de 12,2 millions, offrant une très grande sensibilité et une capacité de filmer en 4K. Son successeur est l'α 7 II.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Sony Alpha 7 est officieusement présenté en avril 2013 par Sony, lors d'un événement spécial organisé par le NAB (National Association of Broadcasters) à Las Vegas, sous la forme d'un prototype ressemblant à un petit reflex[1]. Il est officiellement présenté le 16 octobre 2013[2]. Il est lancé à 1 500 € nu et 1 800 € en kit avec le zoom 28-70 mm, ce qui en fait alors l'appareil numérique plein format le moins cher du marché et le premier proposé sous la barre des 2 000 € avec un kit complet[3],[4].

Portant la nomenclature ILCE, il introduit une nouvelle série d'appareils hybrides qui participe de la politique de Sony, consistant à recentrer sa gamme et abandonner la dénomination NEX[5].

Design[modifier | modifier le code]

Un Alpha 7R avec le grip VG-C1EM et l'adaptateur de monture A avec miroir et auto-focus intégrés.

L'alpha 7 possède une forme globale proche du NEX-7, mais plus volumineux et cubique, il est surmonté d'un viseur électronique proéminent et possède plus de commande que le NEX[6].

Tout comme la série RX puis les Alpha A5000 et 6000, il hérite de l'interface que Sony souhaite étendre à l’ensemble de la gamme. Elle se présente sous la forme de listes déroulantes à la vertical et à l'horizontale, marquées par les couleurs noire, orange et blanche[7].

Les appareils de la série 7 disposent d'un grip additionnel (VG-C1EM) comme pour les appareils reflex professionnels compacts ou semi-pros. Il permet d'inclure deux batteries pour doubler l'autonomie mais aussi d'offrir une ergonomie plus confortable en position verticale[8].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

L'Alpha 7 est équipé de la monture E qui est identique a la gamme NEX, mais comme ces objectifs ne couvrent pas le plein format, l’appareil effectue automatiquement un recadrage au niveau du capteur pour que celui-ci adopte la forme d'un capteur APS-C. Les objectifs adaptés au plein format se distinguent par appellation « FE ». Le boîtier reçoit un capteur de type CMOS Exmor au format 35 mm de 24,3 millions de pixels, dont la gamme de sensibilité s'étend de 50 à 25 600 ISO. La rafale s'élève 4,5 i/s. L'appareil peut filmer en 1080p à 50 i/s. Il utilise le microprocesseur Bionz X pour le traitement de l'image[2].

Autres versions[modifier | modifier le code]

Alpha 7R[modifier | modifier le code]

Une version plus haut de gamme et davantage tournée vers un usage professionnel, appelée α 7R, équipée d'un capteur sans filtre passe-bas de 36,4 millions de pixels est proposé en parallèle, à un prix supérieur. La rafale passe à 5 i/s[2]. Il est commercialisé 2 100 €, sans objectif[4].

Alpha 7S[modifier | modifier le code]

Une autre version orienté vers la vidéo, basée sur l'Alpha 7 et capable de filmer en 4K à 24/25/30 i/s, est présentée le 6 avril 2014 à la NAB de Las Vegas. Dénommé Alpha 7S (pour « Sensitivy mastered » évoquant sa forte sensibilité en basse lumière), il dispose d'un nouveau capteur de 12,2 millions de pixels permettant une meilleur fluidité, une plus grande gamme dynamique (15,3 EV[9]) ainsi qu'une meilleure gestion du bruit numérique, sa sensibilité peut atteindre 409 600 ISO (comme le Nikon D4S). L’appareil est également capable de filmer en 1080p à une cadence de 60 i/s et en 720p à 120 i/s. L'enregistrement vidéo nécessite un enregistreur externe 4:2:2 relié en HDMI[10],[11]. Contrairement aux deux autres versions, l'Alpha 7S est fabriqué en acier inoxydable[12]. Il est commercialisé en juillet 2014 à un prix de 2 400 € nu[13]. Les photos peuvent être capturées de façon totalement silencieuses grâce à un obturateur électronique[9].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Forum Note
LesNumeriques[14] 5/5
4/5 (R)
5/5 (S)
DXO Labs[15],[16] 90/100
95/100 (R)
87/100 (S)

Le site LesNumeriques décerne 5 étoiles à l'Alpha 7, relevant en points positifs l'excellente qualité des images, la personnalisation poussée, l'écran inclinable, la connexion Wi-Fi, le bon autofocus, la griffe flash évolutive, le mode vidéo complet et performant ainsi que le viseur électronique confortable. En points négatifs le site fait état d'une faible autonomie des batteries, de la qualité décevante du zoom de kit ainsi que l'absence de flash intégré et d'écran tactile[14].

L'Alpha 7R se voit décerné 4 étoiles, relevant les même points positifs que l'A7 avec en plus une qualité et une résolution d'image accrue par le capteur de 36 millions de pixels sans filtre passe-bas. En revanche l'autofocus et le démarrage plus lent ainsi que la lourdeur des fichiers sont des points négatifs[17].

En 2014, l'A7R reçois le prix TIPA du meilleur hybride professionnel[18].

L'Alpha 7S se voit, quand à lui, décerné 5 étoiles[17].

Défaut des fuites de lumière[modifier | modifier le code]

L'Alpha 7 est touché par un défaut au niveau de la baïonnette à objectif défectueuse qui laisse passer de la lumières dans certaines conditions, en particulier les pauses longues avec une lumière braquée sur la bague de monture. La fuite est davantage visible avec le bouchon qu'avec un objectif[19],[20].

Concurrence[modifier | modifier le code]

En 2013 et 2014, les Sony A7 sont les seuls hybrides plein format du marché, ils n'ont donc pas de concurrents direct dans cette catégorie d’appareils. En revanche, de nombreux reflex plein format existent à ce moment-là. La série A7 ce place donc comme une alternative avec un poids, un encombrement et un prix réduits grâce à la surpression de la visée reflex remplacée par une visée électronique[21],[22].

Au niveau des performances ainsi que du positionnement marketing et tarifaire, l'A7 se place en concurrence des Nikon D610 et Canon EOS 6D qui sont des reflex destinés aux amateurs experts et passionnés, tandis que l'A7R rivalise avec des reflex destinés aux professionnels, mais de type « compacts » comme le Canon EOS 5D Mark III et le Nikon D800, en particulier dans sa version E, sans filtre passe-bas. Quand à l'A7S, qui offre des performances élevées en sensibilité, dynamique et vidéo (4K, slow motion en 720p...), il se place comme une alternative du Canon EOS-1D C (orienté vidéo, dont 4K) et plus indirectement du Nikon D4S mais aussi du Panasonic Lumix GH4 qui est alors le seul autre appareil hybride à proposer la 4K, bien que ce soit un appareil au format Micro quatre tiers (surface de capteur 3,6 fois plus petite).

Remplacement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sony Alpha 7 II.

Une version « II » de l'Alpha 7 sort en janvier 2015, lancé plus chère que la première, ses principales nouveautés sont une stabilisation 5 axes, un autofocus amélioré et une ergonomie revue avec un grip plus volumineux[23].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Sony : une première photo pour l’hybride « plein format » », sur http://www.fredzone.org/.
  2. a, b et c « Présentation des A7 et A7R », sur LesNumeriques.
  3. « Sony A7 & A7R : le 24 X 36 dès 1500 € », sur lemondedelaphoto.com.
  4. a et b « Sony A7 et A7R, hybrides 24x36mm et "démocratiques" », sur LesNumeriques.
  5. (en) « Whither NEX: What does the end of the NEX moniker mean for Sony E-mount fans? », sur http://www.imaging-resource.com/.
  6. « Sony A7 / A7R des 24x36 à objectifs interchangeables à partir de 1500€ », sur Focus Numerique.
  7. « Test : Sony Alpha 5000, évolution douce de l'entrée de gamme », sur LesNumeriques.
  8. (en) « Sony a7/a7r Vertical Grip VG-C1EM Review », sur YouTube.
  9. a et b « Sony Alpha 7s : dynamique record et obturateur électronique », sur LesNumeriques.
  10. « Sony A7S, présentation », sur Focus Numerique.
  11. (en) « Sony A7s announced. Can go up to 409,600 ISO ».
  12. (en) « Sony a7S interview with Kanta Yamamoto (Newsshooter). A7s has stainless steel mount ».
  13. « Sony dévoile les prix de ses RX100 III et Alpha 7s : 850 € et 2400 € », sur LesNumeriques.
  14. a et b « Test de l'A7 », sur LesNumeriques.
  15. (en) « Tests and reviews for the camera Sony A7 », sur dxomark.com (consulté le 14 mars 2014)
  16. (en) « Tests and reviews for the camera Sony A7R », sur dxomark.com (consulté le 14 mars 2014)
  17. a et b « Test de l'A7R », sur LesNumeriques.
  18. « Best CSC Professional: Sony Alpha 7R », sur TIPA.
  19. (en) « Roger Cicala tests the A7r light leak issue ».
  20. (en) « Imaging Resource says A7 light leak is a “non-issue” ».
  21. « Alpha 7, 1er hybride plein format », sur reflex-numerique.fr.
  22. « Sony Alpha 7R : la nouvelle référence en photo numérique », sur tomsguide.fr.
  23. « Sony lance l'A7II avec stabilisation 5 axes pour 1800 euros », sur Focus Numerique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]