Sonia Bompastor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sonia Bompastor
Sonia Bompastor 2011.jpg
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 8 juin 1980 (1980-06-08) (33 ans)
Lieu Blois, Loir-et-Cher
Taille 1,62 m (5 4)
Poste Latéral gauche
Parcours junior
Saisons Club
1988-1992 Drapeau : France US Mer
1992-1997 Drapeau : France US Thoury
1997-2000 Drapeau : France Tours EC
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2000-2002 Drapeau : France La Roche ESOF 10 (0)
2002-2006 Drapeau : France Montpellier HSC 78 (26)
2006-2009 Drapeau : France Olympique lyonnais 59 (18)
2009-2010 Drapeau : États-Unis Washington Freedom 41 (6)
2009-2010 Drapeau : France Paris Saint-Germain 13 (10)
2010-2013 Drapeau : France Olympique lyonnais 85 (9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2013 Drapeau : France France 156 (18)[1]
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 juin 2013

Sonia Bompastor, née le 8 juin 1980 à Blois, est une joueuse de football française évoluant au poste de milieu de terrain défensif et dont la carrière s'étale de 2000 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle joue à l'US Mer, l'US Thoury, Tours EC, et à La Roche ESOF. Puis elle est formée au CNFE pendant six ans.

Elle évolue à l'Olympique lyonnais après un transfert lors de l'été 2006 en provenance du Montpellier Hérault SC. Elle est deux fois championne de France avec Montpellier (2004 et 2005), et quatre fois avec Lyon (2007, 2008, 2009, et 2011)

Elle connaît sa première sélection en équipe de France le 26 février 2000, contre l'Écosse. Elle participe aux Championnats d'Europe 2001 et 2005 et à la Coupe du monde 2003. Sa centième sélection a lieu le 27 septembre 2008 lors d'un match face à l'Islande comptant pour les éliminatoires du championnat d'Europe de football féminin 2009. Elle devient ainsi la sixième « centenaire » de l'équipe de France féminine, après Hoda Lattaf, Sandrine Soubeyrand, Marinette Pichon, Corinne Diacre et Stéphanie Mugneret-Béghé.

En octobre 2008, le Washington Freedom annonce avoir acquis les droits de Bompastor, qui rejoint les États-Unis en avril 2009 pour l'ouverture de la nouvelle ligue professionnelle américaine, la Women's Professional Soccer. Pour sa première saison, elle s'impose rapidement, s'attirant les louanges de ses coéquipières[2], et termine meilleure passeuse du championnat[3].

Le 2 octobre 2009, le Paris Saint Germain annonce la signature de Sonia Bompastor et de son ancienne coéquipière à Lyon Camille Abily.

Après sa saison au Paris St-Germain, Sonia Bompastor retourne aux États-unis en avril 2010 pour y jouer la saison 2010 avec Washington Freedom. Au cours des 22 matchs joués, elle accumule 2 buts et 5 mentions d'assistance. Son rôle est davantage celui d'un milieu défensif. Le 30 septembre 2010, Washington Freedom annonce qu'il honore la requête de Sonia Bompastor de vouloir retourner en France et ce malgré une troisième année en option de son contrat professionnel. Sonia Bompastor quitte donc les États-Unis et retourne à l'Olympique lyonnais en France.

Le 8 octobre 2010, elle apparaît dans la chronique Le geste technique sur l'antenne d'OLTV aux côtés de Camille Abily, Élodie Thomis et Sarah Bouhaddi.

Le 13 juillet 2011 en demi-finale de la Coupe du Monde de football en Allemagne, elle marque le seul but pour la France face aux États-Unis [4].

En 2012, avec son club de l'Olympique Lyonnais, elle réalise un triplé historique : Championnat de France, Coupe de France et Ligue des champions.

Après les Jeux olympiques de 2012, elle n'est plus retenue en équipe de France[5].

Le 7 juin 2013, elle annonce qu'elle prendra sa retraite à la suite de la finale de coupe de France, le 9 juin, contre Saint-Étienne[6]. À 33 ans, elle arrête sa carrière sur un 15e titre en remportant la finale de la coupe 2013[7].

Dans la foulée, elle intègre le staff technique de l'Olympique lyonnais autour de Patrice Lair[8].

En juillet 2013, elle commente sur W9 les matchs de l'Euro 2013 féminin en Suède[9].

Clubs professionnels[modifier | modifier le code]

Sources : « Equipe de France A - Sonia Bompastor », sur www.statsfootofeminin.fr (consulté le 10 juin 2013)

Palmarès[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Equipe de France A - Sonia Bompastor », sur www.statsfootofeminin.fr (consulté le 10 juin 2013)
  2. « Versatile Bompastor Fits Right in With Freedom », Washington Post,‎ 18 juillet 2009 (consulté le 10 juin 2013)
  3. « Bompastor et Abily, stars américaines », L'Équipe,‎ 10 avril 2010 (consulté le 10 juin 2013)
  4. Les USA font valoir leur rang (1:3)
  5. « Sonia Bompastor : la dernière foulée », www.foot-express.com,‎ 8 juin 2013 (consulté le 10 juin 2013)
  6. « Bompastor arrête », L'Équipe,‎ 7 juin 2013
  7. « L'OL offre un cadeau à Bompastor », L'Équipe,‎ 8 juin 2013
  8. « Sonia Bompastor intègre le staff des féminines », 20 minutes,‎ 17 juin 2013
  9. Euro 2013 : Bompastor et Balbir aux manettes sur W9

Sur les autres projets Wikimedia :