Sonates pour clarinette et piano (Brahms)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les deux Sonates pour clarinette ou alto et piano op. 120 sont les dernières œuvres de musique de chambre du compositeur allemand Johannes Brahms (1833-1897). Il les a écrites pendant l'été 1894 (soit trois ans avant sa mort), après avoir entendu en concert le clarinettiste Richard von Mühlfeld. C'est ce même clarinettiste qui en assure avec Brahms au piano la création en novembre 1894, devant un public rassemblant notamment Clara Schumann et Joseph Joachim.

Brahms en effectue une transcription quelques mois plus tard pour l'alto (on parle parfois de Sonates pour alto et piano op. 120), un instrument dont la tessiture est finalement assez proche de la clarinette et dont Brahms a trouvé la sonorité intime parfaitement adéquate pour ces deux œuvres où n'est faite nulle place à des effets de virtuosité.

Sonate op. 120 no 1 en fa mineur[modifier | modifier le code]

Allegro appassionato[modifier | modifier le code]

Andante un poco Adagio[modifier | modifier le code]

Allegro grazioso[modifier | modifier le code]

Vivace[modifier | modifier le code]

Sonate op. 120 no 2 en mi bémol majeur[modifier | modifier le code]

Allegro amabile[modifier | modifier le code]

Allegro appassionato avec Trio : Sostenuto[modifier | modifier le code]

Andante con moto : Tema con variazona ; Allegro[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]