Sonate pour violon et piano nº 1 de Beethoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour violon en ré majeur, opus 12 no 1, de Ludwig van Beethoven, est la première des dix sonates pour violon et piano. Elle a été composée entre 1797 et 1798 et publiée en 1799. Beethoven la dédia avec les deux suivantes (son op. 12) à son maître Antonio Salieri.

Composée à l'époque de la Sonate pathétique, cette sonate fut accueillie sévèrement par la critique de l'époque qui n'y vit qu'un « amas de choses savantes et sans méthode »[1]. Cette critique est d'une sévérité extrême pour une œuvre limpide, nullement révolutionnaire et composé dans un style purement mozartien[2].

Elle comporte trois mouvements :

  1. Allegro con brio (ré majeur)
  2. Tema con variazioni. Andante con moto (la majeur)
  3. Rondo. Allegro (ré majeur)

Son exécution demande un peu moins de vingt minutes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Source : Un critique musical de l'Allgemeine Musikalische Zeitung en 1798, reproduit In: Massin J et B, Ludwig van Beethoven, Fayard, 1967, p. 607
  2. François-René Tranchefort, Guide de la Musique de Chambre, Fayard 1989, p. 50

Liens externes[modifier | modifier le code]