Sonate pour violon et piano (Debussy)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour violon et piano de Claude Debussy fut composée entre 1916 et 1917 et créée le 5 mai 1917 salle Gaveau à Paris par le compositeur au piano et Gaston Poulet au violon, lors d'un concert donné au bénéfice du Foyer du Soldat aveugle[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Troisième et dernière des sonates composée durant l'hiver 1916-1917 alors que Debussy était très malade, elle est la dernière œuvre majeure du musicien qui mourut moins d'un an après sa création.
Debussy avait prévu un voyage en Amérique avec le violoniste Arthur Hartman. Réalisant qu'il n'a plus assez de force, il écrit à Hartman en déclarant qu'il serait un « cadavre ambulant ». De ce fait, il put achever la sonate.

Structure[modifier | modifier le code]

La sonate en sol mineur comporte trois mouvements et son exécution dure près de quinze minutes :

  1. Allegro vivo
  2. Intermède. Fantasque et léger
  3. Finale. Très animé

Références[modifier | modifier le code]

  1. article de presse dans le Figaro du 5/5/1917