Sonate pour piano d'Edvard Grieg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sonate en mi mineur op. 7 est l'une des rares pièces où Edvard Grieg cherche à se fondre dans le moule d'une forme classique, ici, la sonate.

La Sonate pour piano en mi mineur opus 7 est l'unique du genre d'Edvard Grieg qui consacrera l'essentiel de son corpus pianistique à la petite forme pour l'instrument. Elle est également l'une des rares pièces où Edvard Grieg cherche à se fondre dans le moule d'une forme classique, ici, la sonate. Composée en 1865, elle se ressent de l'influence de Niels Gade à qui l'œuvre est dédiée.

Cette œuvre, assez méconnue, présente cependant de nombreuses qualités, non sur le plan de la forme, mais plutôt sur l'utilisation de moyens d'expressions constamment renouvelés qui en font une sonate pleine de lyrisme et d'ardeur.

Structure[modifier | modifier le code]

Cette sonate est composées de quatre mouvements :

  1. Allegro molto
  2. Andante molto cantabile
  3. Alla minuetto ma poco più lento
  4. Finale:molto allegro

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort (dir.), Guide de la musique de piano et de clavecin, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ 1987, 870 p. (ISBN 978-2213016399), p. 389
  • Gui Sacre, La musique de piano : Dictionnaire des compositeurs et des œuvres A-I, t. 1, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ 1998, 1495 p. (ISBN 2-221-05017-7), p. 1272