Sonate pour piano (Barraqué)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour piano est l'unique œuvre pour piano de Jean Barraqué. Composée de 1950 à 1952, elle est jouée en première audition publique le 24 avril 1967 par Elisabeth Klein (en) à Copenhague et enregistrée en première gravure par Yvonne Loriod en 1957.

Analyse[modifier | modifier le code]

Constituée de deux parties enchainées basées sur l'alternance de tempo (rapide ou lent), de style (libre ou rigoureux), la sonate illustre la technique de composition de type sériel nommée séries proliférantes propre à Jean Barraqué. Dans un souci d'intelligibilité, chaque variation de tempo correspond à un changement dans l'intensité ou le registre tout en restant attaché au cadre général de la forme sonate fondé sur le procédé d'opposition dialectique entre les éléments du discours musical (rythme, dynamique, style) ainsi que dans la dualité son-silence.

  • Durée d'exécution : environ quarante minutes.

Source[modifier | modifier le code]

  • François-René Tranchefort (dir.), Guide de la musique de piano et de clavecin, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique »,‎ 1987, 870 p. (ISBN 978-2213016399), p. 77

Lien externe[modifier | modifier le code]