Sonate pour flûte, alto et harpe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Sonate pour flûte, alto et harpe de Claude Debussy fut composée en 1915 et dédiée à l'épouse du compositeur, Emma Debussy. Le 10 décembre 1916 est donnée la première audition française de la Sonate pour flûte, alto et harpe chez Durand, par Albert Manouvrier (flûte), Darius Milhaud (alto) et Jeanne Dalliès (harpe chromatique) [1].

C'est la deuxième des Six sonates pour divers instruments de Claude Debussy.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une des dernières œuvres de Debussy, composée la même année que la Sonate pour violoncelle et piano et que En blanc et noir. Son instrumentation singulière (la flûte, l'alto et la harpe n'avaient jamais été associées dans une pièce de chambre) lui confère une atmosphère sonore douce et mélancolique, aux accents orientaux.

Structure[modifier | modifier le code]

Elle comporte trois mouvements et sa durée d'exécution approche les vingt minutes :

  1. Pastorale. Lento, dolce rubato
  2. Interlude. Tempo di minuetto
  3. Finale. Allegro moderato ma risoluto

Références[modifier | modifier le code]

  1. Centre de documentation Claude Debussy