Sonate en trio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La sonate en trio est une des formes les plus importantes de la musique de chambre de la période baroque de 1600 à 1750. Elle est parfois aussi appelée sonate trio ou sonate-trio.

Historique et évolutions de la sonate en trio[modifier | modifier le code]

La sonate trouve ses origines dans la musique vocale italienne, les premiers compositeurs provenant de l'entourage du maître de l'opéra vénitien Claudio Monteverdi. La première du genre est la « Canzone alla Francese a 4 » de 1602 pour violon, cornetto, deux trombones (voix de renfort) et basse continue de Lodovico Grossi da Viadana. Les premiers cycles de sonata a tre sont le Primo libro delle Sinfonie e Gagliarde édité en 1607 et le Secondo libro de 1608, composé par Salomone Rossi, violoniste travaillant avec Monteverdi. Par la suite, on trouve les sonates de Giovanni Paolo Cima (1610), les Sonate Concertate in Stil Moderno, Libro I et Libro II (1621 et 1629) de Dario Castello.

Vers 1680, la sonate en trio atteint son apogée avec Corelli, op. 1 - op. 4 (1681-1695), qui inventa le cycle à quatre mouvements (lent, rapide, lent, rapide). On parle à cette époque de sonata da camera ou de sonata da chiesa selon le caractère, plus ou moins profane de la musique, caractère commandé par le lieu où elle devait être exécutée : tout titre évoquant une danse était proscrit à l'église. Hormis en France (malgré quelques exceptions comme notamment Jean-Marie Leclair) ce style fut adopté par presque tous les compositeurs de l'époque, en Italie, mais aussi en Allemagne par Johann Pachelbel (Musicalische Ergoetzung), Georg Philipp Telemann avec environ 150 sonates de ce type, la plupart corellisantes et Georg Friedrich Händel (op. 2 et op. 5).

Johann Sebastian Bach est le maître incontesté de la sonate en trio pour orgue, avec ses six BWV 525 à BWV 530. Sinon Bach a écrit peu de sonates en trio pour d'autres instruments, bien que l'on puisse considérer les sonates pour violon et clavecin concertant (BWV 1014 à BWV 1019) comme appartenant à ce genre.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Les sonates en trio sont composées de deux voix mélodiques accompagnées d'une basse continue. Le nom trio vient donc de l'écriture, et n'est pas forcément liée au nombre des exécutants. Ainsi, la basse continue peut être réalisée par plusieurs instruments en même temps, comme par exemple un violoncelle, un luth et un orgue. Une sonate en trio peut aussi n'être exécutée que par un clavecin et un violon, le clavecin jouant simultanément une voix mélodique et la basse.

Dans les premières symphonies (dites en trio) on trouve les deux groupes de violons pour les voix supérieures et les violoncelles avec contrebasses pour la basse. Dans ce cas, le trio est exécuté par un orchestre.

Extrait du répertoire[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]