Sonate « 1er octobre 1905 »

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sonate « 1 octobre 1905 »)
Aller à : navigation, rechercher
Sonate « 1er octobre 1905 »
Sonate 1.X.1905 ; « De la rue »
Genre Sonate
Nb. de mouvements 2
Musique Leoš Janáček
Durée approximative 10 min environ
Dates de composition 1905, 1906
Création
Brno (République tchèque)
Interprètes Ludmila Tučková (piano)

La Sonate « 1er octobre 1905 » ou 1.X.1905 est une sonate pour piano de Leoš Janáček composée à partir de 1905 et achevée en janvier 1906. Elle fut inspirée par la mort de l'ouvrier Frantisek Pavlik tué dans une manifestation à Brno à la date du titre de l'œuvre. Elle a été initialement nommée « De la rue »[1].

La création en a été faite à Brno le par la pianiste Ludmila Tučková.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette sonate est un hommage à Frantisek Pavlik (1885-1905), ouvrier tué par baïonnette le lors d'une manifestation en soutien à l'université Tchèque de Brno[1].

la sonate a été écrite un an après l'achèvement de son opéra Jenůfa, qui permit à Janáček de définir les bases de son style[2].

La partition initiale était en trois mouvements. La pianiste qui créa l'œuvre recopia les deux premiers avant que l'auteur, fort mécontent de sa partition après la première, ne détruise la dernière partie, une Marche funèbre. Il jeta d'ailleurs le reste de la sonate dans la rivière Vltava. La copie de Tučková ne fut retrouvée par cette dernière qu'en 1924. La sonate fut rejouée le 23 à Prague, sous le titre 1. X. 1905.

Janáček accompagne la publication de l'œuvre en 1924, par Hudební matice à Prague[3], de cette inscription : « Le marbre blanc des marches du Besední dům (en) à Brno. Le manœuvrier ordinaire František Pavlík tombe, tâché de sang. Il venait simplement défendre l'éducation supérieure et a été tué par de cruels meutriers. »

Le compositeur hollandais Theo Verbey (en) a orchestré la sonate en 2008[4].

Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

  1. Con moto « Pressentiment »
  2. Adagio « La Mort »

Son exécution demande une dizaine de minutes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Notice de la Sonata 1.X.1905 », sur pianosociety.com (consulté le 14 mars 2015).
  2. Philippe Cassard, « Janacek, Sonate I.X. 1905 avec Sarah Lavaud », Notes du traducteur, sur francemusique.fr,‎ (consulté le 14 mars 2015).
  3. (en) Paul Wingfield, Janácek Studies, Cambridge University Press,‎ (ISBN 978-0-521-02772-4, lire en ligne), p. 26.
  4. (en) « 1.X.1905 orchestré par Theo Verbey », sur universaledition.com (consulté le 14 mars 2015).