Son Gohan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Grand-père Son Gohan
Son Gohan
Personnage de fiction apparaissant dans
Dragon Ball

Nom original 孫悟飯
Alias Sangohan
Great Saiyaman
Naissance 757, Terre
Origine Terre
Sexe Masculin
Espèce Mi-Humain mi-Saiyan
Cheveux Noirs
Dorés (Super Saiyan)
Yeux Noirs
Vert (Super Saiyan)
Activité(s) Guerrier, lycéen, justicier masqué
Technique(s) Voir les techniques
Famille Baddack (son grand-père paternel)
Gine (sa grand-mère paternelle)
Gyumao (son grand-père maternel)
Son Goku (son père)
Chichi (sa mère)
Son Goten (son petit frère)
Videl (sa femme)
Pan (sa fille)
Son Goku Junior (son arrière arrière-petit-fils)
Raditz (son oncle paternel)
Entourage Piccolo, Krilin, Dendé, Vegeta, Bulma, Trunks
Ennemi(s) Boo, Cell, Cell Junior, Freezer, Ghourd, Nappa, Reacum, Vegeta

Créé par Akira Toriyama
Voix (ja) Masako Nozawa
(fr) Brigitte Lecordier et Jackie Berger (enfant), Marc Lesser, David Lesser, Patrick Borg et Sébastien Desjours (adulte)
Série(s) Dragon Ball Z
Dragon Ball Z Kai
Dragon Ball GT
Première apparition Manga : vol. 17
Anime : ép. 1
Dernière apparition Manga : vol. 42
Anime : ép. 64
Éditeur(s) Glénat

Son Gohan (孫悟飯, Son Gohan?), également connu sous le nom de Sangohan et sous le pseudonyme de Great Saiyaman, est un personnage de fiction créé par Akira Toriyama dans le manga Dragon Ball en 1984.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Son Gohan est le fils de Chichi et de Son Goku, et le frère aîné de Son Goten. Il a été baptisé en mémoire du grand-père adoptif de Goku, qui est mort. Poussé par sa mère à se consacrer à ses études dès son plus jeune âge, il fait preuve d'une intelligence remarquable. En contre-partie, il n'a pas le droit de pratiquer les arts martiaux aussi intensément que son père car sa mère l'en empêche.

À l'âge de quatre ans (lors du premier épisode de Dragon Ball Z), Son Gohan est enlevé par son oncle, Raditz, le frère de Son Goku, pour forcer celui-ci a combattre avec lui mais Son Goku, aidé de Piccolo, parvient à le sauver en se sacrifiant pour battre Raditz. Ils meurent transpercés par un Makankosappo de Piccolo, seule solution pour battre Raditz, plus fort qu'eux. Après ça, voyant que Gohan possède en lui un extraordinaire potentiel de combat lorsqu'il se met en colère, Piccolo décide alors de l'entraîner pendant un an avant l'arrivée des Saiyans Vegeta et Nappa, plus terribles que Raditz. Pour voir son potentiel, Piccolo lancera Son Gohan contre un pan de montagne ; celle-ci sera littéralement désintégrée par sa peur transformée en colère (ce qui laissera Piccolo bouche bée).

C'est ainsi que pendant plus de six mois, Son Gohan est laissé à son propre compte en plein désert, où il apprend peu à peu à se débrouiller à travers des épreuves douloureuses, et où il acquiert une grande maîtrise de son corps. Il se transforme en Oozaru pour la première fois. Constatant ses progrès, Piccolo décide ensuite de l'entraîner au combat pendant les mois restants[1].

Pourtant, lorsque leurs ennemis arrivent sur Terre, Gohan est trop impressionné pour avoir le courage de se battre contre Nappa, mais lorsque Piccolo lui laisse une deuxième tentative pour vaincre Nappa (il y a eu une pause de 3 heures, car Vegeta voulait attendre l'arrivée de Son Goku), il démontrera enfin du courage et le gardera pour le reste de la série. Par la suite Piccolo se fera tuer en protégeant Gohan ce qui déclenchera en lui une terrible colère, mais insuffisante. Nappa sera finalement vaincu par Son Goku peu après, et Végéta l'achèvera le considérant "d'incapable". Finalement, Krilin, Son Goku et lui arriveront par la suite à mettre en échec Vegeta au bout d'un très long combat.

Son Gohan partira alors avec Bulma et Krilin sur Namek pour récupérer les Dragon Balls quelque temps plus tard. Il se rend chez le grand chef des Nameks qui libère son potentiel de combat. Il est malgré tout impuissant face au Commando Ginyu et contre Freezer mais son potentiel augmente encore plusieurs fois.

Adolescence et majorité[modifier | modifier le code]

C'est après l'arrivée de Cell que la vraie puissance de Son Gohan se révèle. Au seuil de l'adolescence, il se rend accompagné de son père dans la salle de l'Esprit et du Temps et s'y entraîne sans relâche. Au cours de ce séjour, il réussit à se transformer en Super Saiyan, ce qui n'est toutefois pas encore suffisant pour vaincre Cell. De retour sur Terre, Son Goku, épuisé par son combat contre Cell, désigne alors son fils pour affronter le monstre. Mais Gohan n'en vient pas immédiatement à bout, inhibé qu'il est par sa haine de la violence. C'est seulement lorsque Cell le provoque en envoyant les Cells Junior attaquer ses amis qu'il se met véritablement en colère. En effet, après le sacrifice de C-16, lequel lui enjoint de se laisser aller à la rage, il parvient finalement à dépasser le niveau de simple Super Saiyan et se transforme alors en Super Saiyan de niveau 2. Sa puissance devient brutalement démesurée, lui permettant de surclasser complètement Cell. Toutefois, cette transformation modifie aussi sa personnalité. Ne profitant pas de sa nette domination pour tuer immédiatement Cell, il prolonge au contraire le combat par cruauté, incapable de contrôler sa colère. Complètement impuissant, Cell décide alors de se faire exploser et d'emporter la terre avec lui. Son Goku se sacrifie in extremis en se téléportant avec Cell hors de la Terre, au prix de sa vie. Son Gohan ne reverra plus son père durant sept ans. Mais Cell a survécu au combat. C'est alors que Son Goku communique avec son fils, depuis l'au-delà, pour lui donner des ordres et des conseils, afin que ce dernier ne se démotive pas. La solution marche et Son Gohan parvient à se débarrasser de Cell grâce à un Kamé Hamé Ha. Ce sera la dernière fois que l'on verra Son Gohan utiliser sa colère extrême, lors d'un combat, au point d'en éliminer son adversaire[1].

Son père mort, durant plusieurs années, Son Gohan ne s'entraîne quasiment plus, se consacrant davantage à ses études, sous les ordres incessants de sa mère. Il en perd même un peu de sa puissance, et s'amuse de sa force en agissant en tant que justicier masqué tout en suivant ses cours au lycée Orange Star, l'école de Mr Satan. Ce guerrier porte le nom de Guerrier intergalactique ou Great Saiyaman. C'est le nom du justicier masqué officiant à Satan City. Il s'agit en réalité de Son Gohan en parodie de héros de sentai d'où sa manie de faire des chorégraphies complexes, inutiles et qui se font juger de ridicules par tout le monde, y compris les amis de Son Gohan. Il cache son identité grâce à un déguisement fourni par Bulma afin qu'il puisse remplir son rôle de défenseur de la justice tout en allant au lycée incognito. Il y rencontre Videl, laquelle le pourchasse sans cesse car le soupçonnant d'être ce justicier qu'il récuse être. Great Saiyaman ne gardera cependant pas longtemps son identité cachée car Videl le reconnait à sa voix. L'ayant finalement démasqué, elle lui apprend l'organisation imminente d'un nouveau Tenkaichi Budokai, le 25e. Contraint par Videl, Son Gohan décide alors de s'y inscrire. Durant celui-ci, il lui est interdit de porter une protection. Il utilise donc un bandeau et des lunettes de soleil au lieu de son casque pour cacher son visage. Mais le bandeau se déchire lorsque Son Gohan s'énerve devant le cruel combat entre Videl et Sporovitch et il est finalement reconnu par ses camarades de classe alors qu'il s'apprêtait à affronter Kibito. Mais les événements tournent mal et il part en compagnie de Son Goku (revenu sur Terre pour une journée), Krilin, Vegeta, et Kaio Shin pour empêcher Babidi de réveiller le terrible Boo. Gohan affronte Dabra avec qui il fait jeu égal mais le combat est interrompu par ce dernier qui a vu en Vegeta un serviteur de luxe pour son maître Babidi. Tandis que Goku et Majin Vegeta s'affrontent, Son Gohan et Kaio Shin essaient en vain d'empêcher le retour à la vie de Boo mais le Super Saiyan est facilement vaincu par la puissance démesurée de la créature. Suite à ça, il est laissé pour mort un bon moment.

Plus tard dans les mini-films de Dragon Ball et encore plus tard dans Dragon Ball GT, on peut voir Videl arborer un déguisement semblable à celui de Son Gohan. Elle se fait appeler Great Saiyawoman.

Kaio Shin et Kibito finissent par le retrouver et l'emmènent sur la planète sacrée des dieux, le Kaioshinkaï, pour le préparer à affronter Boo. Son Gohan y accomplit l'exploit de déterrer la Z-Sword, une épée sacrée censée lui conférer un pouvoir immense et donc lui permettre de tuer Boo. Mais en la brisant involontairement contre un bloc de Katshin, le métal le plus dur de l'univers, il libère en fait le doyen Kaio Shin : Rou Dai Kaio Shin. Ce dernier, au cours d'une interminable séance de méditation, développe le potentiel de Son Gohan au-delà de ses limites selon les dires de Rou Dai Kaio Shin. Suite à cette cérémonie, Son Gohan acquiert une force phénoménale qui lui permet de dominer aisément Boo, il n'a alors même plus besoin de se transformer en Super Saiyan[2]. Alors qu'il est sur le point de vaincre le monstre sous les yeux de Trunks, de Son Goten et de Piccolo, Boo utilise une ruse pour absorber leurs corps. En assimilant Gotenks et Piccolo et en absorbant leurs puissances ainsi que leurs intelligences il retourne la situation et devient plus puissant que Son Gohan pourtant au delà de son maximum de potentiel. Ils seront finalement sauvés par Son Goku et Vegeta, mais provisoirement car quelques instants plus tard Boo fait exploser la Terre et seuls Goku, Vegeta, Dendé, Mr Satan et un petit chien s'en sortent.

Cependant, Goku demande au Dragon sacré de Namek de redonner à la Terre son état initial et de ressusciter tous ses habitants. Il réussit ensuite à vaincre Boo et à ramener les jours de paix sur Terre. Par la suite, Son Gohan devient le savant qu'il a toujours voulu être (à plus forte raison celui que sa mère voulait qu'il devienne) et se marie avec Videl. Ils auront une petite fille nommée Pan.

Le futur alternatif[modifier | modifier le code]

Dans le futur alternatif, où Son Goku est mort d'une maladie cardiaque, et tous ses amis morts au combat face aux cyborgs C-17 et C-18, ne restent que deux combattants survivants : Son Gohan, devenu adulte, et Trunks, encore adolescent. Et, tous deux sont bien décidés à venger ces pertes et rétablir la paix sur Terre.

C'est la raison pour laquelle Son Gohan prend en charge l'entraînement de Trunks pour que ce dernier devienne, comme lui, un Super Saiyan, de sorte qu'ils pourront vaincre à eux deux les cyborgs.

De son premier affrontement avec les cyborgs, Son Gohan garde une balafre, et la perte de son bras gauche, et Trunks la certitude qu'il n'est pas encore au niveau et doit encore s'entraîner avec acharnement pour soutenir la comparaison.

Mais une fois rétabli, Gohan affronte de nouveau les cyborgs, sans Trunks. Après avoir pris temporairement le dessus, il finit par être tué, affaibli par la perte de son bras, et surtout en infériorité numérique face aux deux cyborgs qui lancent de terribles attaques groupées.

Lorsqu'il découvre son corps, le désespoir et la rage que suscite chez Trunks la mort de Son Gohan lui permettent de se transformer pour la première fois en Super Saiyan.

Dragon Ball GT[modifier | modifier le code]

Dans Dragon Ball GT, Son Gohan, devenu adulte, a quasiment abandonné les arts martiaux et s'est consacré à sa vie intellectuelle et familiale. Il a un rôle très anecdotique et n'intervient presque pas mais se comporte néanmoins héroïquement lors du combat contre Li Shenron. Il est, lui aussi, contrôlé par Baby ainsi que la plupart de ses amis, il s'en prend alors à Piccolo puis à Vegeta avec l'aide de son frère et de Trunks, eux aussi possédés.

Étrangement, dans Dragon Ball GT, Son Gohan a perdu sa capacité acquise au Kaioshinkaï de pouvoir devenir extrêmement puissant sans se transformer. En effet, on le voit se transformer en simple Super Saiyan où il est relativement faible.

Description[modifier | modifier le code]

À propos du nom[modifier | modifier le code]

Son Gohan a le même nom que le grand-père adoptif de Son Goku. Gohan désigne un bol de riz en japonais (utilisé comme casse-croûte).

Famille[modifier | modifier le code]

C'est le fils de Son Goku et de Chichi ainsi que le grand-frère de Son Goten. Par conséquent, Baddack est son grand-père paternel, Gyumao son grand-père maternel et Raditz son oncle paternel. Videl sera sa femme et Pan, sa fille et Son Goku Junior son arrière-petit-fils.

Gohan a en fait très peu connu son père pendant son enfance : celui-ci meurt sous ses yeux quand il a 5 ans, puis ils sont ensuite presque toujours séparés jusqu'à la saga des Cyborgs. Il a en fait été éduqué par Piccolo, qu'il considère comme son père adoptif, et avec qui il conservera toujours une relation particulière[1].

Personnalité[modifier | modifier le code]

En de nombreux points, Son Gohan est l'exact contraste de Son Goku. D'un naturel peureux au début du manga, il exècre la violence et le combat, n'acceptant de se battre qu'en situation d'extrême danger[1]. Il a néanmoins conservé des Saiyans la capacité de démultiplier sa force sous l'effet de la rage. Il est même le représentant le plus caractéristique de cette capacité, sa force fluctuant énormément en fonction de la situation. À de nombreuses reprises dans l'histoire, sa puissance augmentera de manière brève et brutale sous l'effet de la colère, atteignant son paroxysme lors du combat contre Cell. Largement dominé par celui-ci, il se laisse envahir par la rage lorsque Cell s'en prend à ses amis et fait exploser la tête du cyborg C-16. Il eut alors une sorte de déclic. Sa force, devenue brusquement démesurée, lui permet d'envoyer son adversaire au tapis en faisant un Kamé Hamé Ha surpuissant[1].

Son Gohan est peut-être le personnage qui a le plus de difficulté à contrôler le flux d'énergie et de violence qui envahit le corps des Saiyans lorsqu'ils se transforment. Lors du combat contre Cell, sa personnalité est profondément altérée par la transformation, au point qu'il prend plaisir à faire souffrir son adversaire. En comparaison, la maîtrise de Son Goku sur les différents stades de transformation semble parfaite et il utilise celles-ci comme de simples techniques de combat sans que son comportement n'en paraisse affecté.

Son Gohan est très lié à sa mère, qui le pousse à étudier avec acharnement afin de devenir un scientifique de renom. Sa relation avec Son Goku est par contre beaucoup moins intense mais sera trop entravé par les combats et la mort. Il se rapprochera beaucoup de Piccolo pendant sa jeunesse, ce dernier devenant pour lui comme un père de substitution palliant les absences répétées de Son Goku. Lorsque Son Goku enverra son fils au combat contre Cell, Piccolo, pourtant très dur au mal s'indignera de l'attitude de Son Goku et se montrera sentimentalement beaucoup plus proche de Son Gohan que lui. Piccolo et Son Gohan resteront toujours aussi proches. Pour le reste, Son Gohan est aussi très ami avec les autres héros, comme Krilin ou Yamcha. Il ne manquera jamais d'aider qui que ce soit[1].

Métamorphoses[modifier | modifier le code]

Son Gohan évolue et se transforme au rythme des combats et de ses adversaires.

  • Super Saiyan : Première métamorphose du personnage qu’il atteint péniblement après un long entrainement avec son père, Son Goku, dans la salle de l'esprit et du temps, Son Gohan se sentait faible, pas capable d'aider ses amis, alors pour se rattraper il a décidé de s'y mettre sérieusement, après le Kamé Hamé Ha de son père, Son Gohan surpasse ses limites et parvient à devenir Super Saiyan.
  • Super Saiyan 2 : Son Gohan est le premier à atteindre cette forme à la fin de la saga Cell, bien plus puissante que le Super Saiyan 1, sa puissance augmente radicalement, ses cheveux se dressent et son énergie s'électrifie, avec cette transformation, il tient facilement tête face à la dernière forme de Cell.
  • Oozaru : Son Gohan peut se transformer à condition qu'il regarde la pleine lune.

Puissance[modifier | modifier le code]

Saga Raditz

Saga Nappa et Vegeta

Saga Namek

Commando Ginyu

  • 14 000[5]
  • 21 000 (mort frôlée face à Reacum)[5]

Freezer

  • 43 000 (énervé)[5]
  • 28 000 (soigné par Dendé)[5]

Techniques[modifier | modifier le code]

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

TV Special[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Son Gohan est apparu dans tous les jeux de la saga mais à différents aspects :

Great Saiyaman

Great Saiyaman fait sa première apparition dans Dragon Ball Z: Shin Butōden sur Saturn et dans Dragon Ball Z: Ultimate Battle 22 sur PlayStation. Il est ensuite apparu dans les trilogies de Dragon Ball Z: Budokai et Dragon Ball Z: Budokai Tenkaichi.

Curieusement, il fait partie des personnages du premier Dragon Ball Z: Budokai sur PlayStation 2 et GameCube alors que ce jeu s'arrête à la fin du Cell Game.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]