Sommet du G8 2004

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Sommet du G8.
Sommet du G8 2004
Généralités
Type conférence diplomatique
Édition 30e
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Localisation Sea Island
Date 8 juin 2004 au 10 juin 2004
Participant(s) Allemagne, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni, Russie et Canada

Précédent 29e sommet du G8 (2003) à Évian-les-Bains (France) 31e sommet du G8 (2005) à Gleneagles Hotel (Royaume-Uni) Suivant

Le sommet du G8 2003, 29e réunion du G8, réunissait les dirigeants des 7 pays démocratiques les plus industrialisés et la Russie, ou G8, du 1er au 3 juin 2003, dans l’État américain de Géorgie, à Sea Island.

Participants[modifier | modifier le code]

Participants au G8
Membre Représenté par Fonction
Drapeau du Canada Canada Paul Martin Premier ministre
Drapeau de la France France Jacques Chirac Président
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Gerhard Schröder Chancelier
Drapeau de l'Italie Italie Silvio Berlusconi Président du Conseil
Drapeau du Japon Japon Junichiro Koizumi Premier ministre
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni Tony Blair Premier ministre
Drapeau de la Russie Russie Vladimir Poutine Président
Drapeau des États-Unis États-Unis George W. Bush Président
Drapeau de l’Union européenne Commission européenne Romano Prodi Président

D'autres chefs d'État ou de gouvernement sont également invités au sommet, participant à la réunion du dialogue élargie : Hamid Karzai (Afghanistan), Abdelaziz Bouteflika (Algérie), Hamad ben Issa el-Khalifa (Bahreïn), Ghazi Mashal Ajil al-Yawer (Irak), Abdallah II (Jordanie), Ali Abdallah Saleh (Yémen) et Recep Tayyip Erdoğan (Turquie).

Bilan[modifier | modifier le code]

  • Adoption à l'unanimité de la résolution 1546 du Conseil de sécurité des Nations unies sur l'Irak, qui a pour objectif d'apporter un soutien au gouvernement provisoire d'Irak
  • Instauration d'un partenariat pour le progrès et pour un avenir commun avec les gouvernements et les peuples du Moyen-Orient élargi et de l'Afrique du Nord
  • Création d'un « Forum pour l'avenir »

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Les principaux thèmes abordés sont :

  • La prolifération des armes de destruction massive
  • Le terrorisme international
  • L’Afrique
  • Les problèmes régionaux

La prolifération des armes de destruction massive[modifier | modifier le code]

Discussions faisant suites aux discussions ayant eu lieu au G8 d'Évian-les-Bains de l'année passée, avec adoption d'un plan d'action qui permet de renforcer l'Agence internationale de l'énergie atomique ainsi que le renforcement des actions déjà existantes (telle que la PSI).

Le terrorisme international[modifier | modifier le code]

Adoption de mesures pour la destruction des stocks des systèmes portatifs de défense aérienne (MANPADS) en excès et prévenir leur prolifération.

L'Afrique[modifier | modifier le code]

Discussions notamment autour des conflits armées touchant l'Afrique, ainsi que le VIH, la pauvreté et la famine. Rencontre avec plusieurs chefs d'États africains tels que : Abdelaziz Bouteflika (Algérie), John Agyekum Kafuor (Ghana), Olusegun Obasanjo (Nigeria), Abdoulaye Wade (Sénégal), Thabo Mbeki (Afrique du Sud), Yoweri Museveni (Ouganda). À l'issue de ces discussions certains engagements ont été pris :

  • L’instauration d'un plan de maintien de la paix
  • Création d'un plan pour l'application de l'esprit d'entreprise à l'éradication de la pauvreté
  • Lancement d'une initiative mondiale pour la création d'un vaccin anti-VIH
  • Éradication de la poliomyélite d'ici 2005
  • Lancement d'une initiative pour l'éradication de la famine dans la corne de l'Afrique
  • Soutien des projets de lutte contre la corruption en Géorgie, au Nicaragua, au Nigeria et au Pérou

Problèmes régionaux[modifier | modifier le code]

Les discussions ont porté sur l'Afghanistan, Haïti, Gaza, la Corée du Nord, le Soudan :

  • Afghanistan : soutien pour la lutte contre la drogue
  • Haïti : Discussion sur les besoins d'Haïti notamment en matière de police, d'électricité, de soutien budgétaire
  • Gaza : Déclaration sur le retrait de Gaza, et plus largement sur la paix au Proche-Orient
  • la Corée du Nord : discussion autour du projet nucléaire nord coréen, et soutien au processus de pourparlers

Notes et références[modifier | modifier le code]