Sommet du G7 1991

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Sommet du G8.
Sommet du G7 1991
Lancaster House à Londres.
Lancaster House à Londres.
Généralités
Type conférence diplomatique
Édition 17e
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Localisation Londres
Date 15 juillet 1991 au 17 juillet 1991
Participant(s) Allemagne, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni et Canada

Précédent 16e sommet du G7 (1990) à Houston (États-Unis) 18e sommet du G7 (1992) à Munich (Allemagne) Suivant

Le sommet du G7 1991, 17e réunion du G7, réunissait les dirigeants des 7 pays démocratiques les plus industrialisés, ou G7, du 15 au 17 juillet 1991, au sein de la Lancaster House à Londres (Royaume-Uni).

Participants[modifier | modifier le code]

Participants au G7
Membre Représenté par Fonction
Drapeau du Canada Canada Brian Mulroney Premier ministre
Drapeau de la France France François Mitterrand Président
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Helmut Kohl Chancelier
Drapeau de l'Italie Italie Giulio Andreotti Président du Conseil
Drapeau du Japon Japon Toshiki Kaifu Premier ministre
Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni John Major Premier ministre
Drapeau des États-Unis États-Unis George H. W. Bush Président
Drapeau de l’Union européenne Union européenne Jacques Delors
Ruud Lubbers
Présidents
(Commission et Conseil)
Autres

Le Premier ministre britannique John Major avait envoyé une lettre aux autres membres du G7 pour leur demander leur permission d'inviter Mikhaïl Gorbatchev, lequel souhaitait venir à Londres pour quémander un soutien économique de l'Occident envers son pays. C'est en réalité sa prédécesseur, Margaret Thatcher, qui, avant de démissionner, avait commencé les démarches en ce sens[1].

Déroulement du sommet[modifier | modifier le code]

« Photo de famille » de participants au G8.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une grande dame », in La Russie d'aujourd'hui, distribué avec Le Figaro, semaine du 15-21 avril 2013, p. 6.