Somme-Suippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Somme.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Suippe (homonymie).
Somme-Suippe
Image illustrative de l'article Somme-Suippe
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Châlons-en-Champagne
Canton Suippes
Intercommunalité Région de Suippes
Maire
Mandat
Christian Bossus
2014-2020
Code postal 51600
Code commune 51546
Démographie
Gentilé Somme-Suippas
Population
municipale
463 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 59″ N 4° 34′ 53″ E / 49.1164, 4.581449° 06′ 59″ Nord 4° 34′ 53″ Est / 49.1164, 4.5814  
Altitude Min. 142 m
Superficie 31,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Somme-Suippe

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Somme-Suippe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Somme-Suippe

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Somme-Suippe
Liens
Site web Somme-Suippe sur "com de com"

Somme-Suippe est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Dans la lettre de Guy de Chastillon, Somme-Suippe est appelée SUMMA SOPPIA (SUMMA signifie la partie la plus élevée), nom latin donné par les Romains lors de l'occupation de la Gaule, dérivé du nom Grec "Soppia", déesse de la sagesse, à qui est vouée la source de la Suippe.

Le nom varie légèrement au fil du temps, en 1246, il devient SUMMA SOPIA, puis SOUMME SOUIPPE et SOMMA-SUIPPE. En 1303, le nom latin reparaît, un peu modifié : SOMMA SOPIA, en 1319 SOMMA SUPPIA, puis vers 1460 SUMSUPPE.

Sous François Ier, il est interdit d'employer les mots latins dans les actes officiels. Alors en 1516, on écrit SOMMESUIPPES, SOMME SUPPE en 1604, puis enfin vers 1650, SOMME-SUIPPE.

Histoire[modifier | modifier le code]

Portrait en pied de trois prisonniers allemands dans un camp de prisonniers, 1916. Archives municipales de Toulouse.

Somme-Suippe, dont la fondation est certainement antérieure à l'ère chrétienne, ne figure pas dans un document historique avant le XIe siècle.

C'est en 1053, sous le règne de Henri Ier, que l'on trouve pour la première fois mentionné le nom de Somme-Suippe, dans une lettre de Guy de Chastillon, Archevêque de Reims, adressée à l'abbesse d'Avenay, pour lui faire don de la paroisse de Somme-Suippe, sous la protection de saint Pierre.

Pendant la première guerre mondiale, la commune accueille un camp de prisonniers allemands.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  1804 François Drouet    
1804 1807 Ponce Ronez-Mainsant    
1807 1831 Jacques Perrart    
1831 1841 Jacques Macquart    
1841 1846 Jean-Baptiste Hannequin    
1846 1858 Pierre Perrart-Drouet    
1858 1873 Maurille-Fréderic Ronez-Colmart    
1873 1874 Auguste-Florentin Hubert-Simon    
1874 1876 Maurille-Fréderic Ronez-Colmart    
1876 1896 Jean-François Macquart    
1896 1897 Félicien Dudart    
1897 1918 Constant Colmart    
1919 1936 Jules Ronez    
1936 1941 Marcel Dudart    
1941 1947 Alfred Galichet    
1947 1965 Gilbert Clement    
1965 1995 Georges Perard    
1995 2001 Denise Mathieu    
2001 2012 Jacques Le Touze    
2013 en cours
(au avril 2014)
Christian Bossus[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Somme-Suippe sont appelés Somme-Suippas[2].


En 2011, la commune comptait 463 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
605 655 658 741 857 866 875 812 900
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
779 772 749 712 723 684 631 600 580
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
580 557 531 507 508 497 460 484 428
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
394 362 341 384 389 363 450 449 460
2011 - - - - - - - -
463 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église en 1916 transformée en hôpital, photographie de Pages de Gloire.

Le grand cimetière militaire français de Somme-Suippe a été créé en 1914. Il regroupe 4 950 corps français. Il est situé à la sortie de Somme-Suippe près de la départementale 931. Nécropole Nationale, il s'y trouve notamment les Tombes du Lieutenant-colonel Louis qui porte le n° 27-93, chef de corps de l'héroïque 3e régiment de zouaves et du Commandant Edouard Charlet, un héros du Sahara, ami du Bienheureux Charles de Foucauld.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]« Mise à jour », sur site de l'Association des maires de la Marne (consulté le 7 août 2013), p. 1
  2. habitants.fr, « Marne > Somme-Suippe (51600) » (consulté le 1er mai 2012)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011