Sombrero (Anguilla)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sombrero
Hat Island (en)
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Archipel Petites Antilles
Localisation Mer des Caraïbes (océan Atlantique)
Coordonnées 18° 35′ 21″ N 63° 25′ 31″ O / 18.589167, -63.425278 ()18° 35′ 21″ N 63° 25′ 31″ O / 18.589167, -63.425278 ()  
Administration
Territoire britannique d'outre-mer Anguilla
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC−04:00

Géolocalisation sur la carte : Petites Antilles

(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Sombrero
Sombrero

Géolocalisation sur la carte : Anguilla

(Voir situation sur carte : Anguilla)
Sombrero
Sombrero
Îles du Royaume-Uni

Sombrero, aussi appelé Hat Island, est une petite île située au nord-ouest de l'île d'Anguilla à 55 km. C'est l'île la plus au nord des petites Antilles.

L'île mesure environ 1,5 km de long pour 0,4 km de large. L'île est inhabitée depuis 2002, auparavant elle était habitée par des gardiens de phare.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la suite du traité d'Utrecht en 1714, Sombrero devient anglais. En 1814, puis en 1825, un géologue britannique découvre sur l'île du guano en abondance. En 1856, le gouvernement américain revendique l'île et des Américains en extraient rapidement 100 000 tonnes de phosphate, utilisé comme engrais dans les états du sud des États-Unis. Les Anglais protestèrent et demandèrent une compensation. Le sort de l'île fut tranché en 1867 en faveur de la Grande-Bretagne.

Sombrero, compte tenu de sa situation sur la route entre l'Angleterre et l'Amérique Centrale et du Sud et du naufrage du Paramatta au large d'Anegada le 10 juin 1859, fut équipé d'un phare par l'amirauté britannique qui fut mis en service le 1er janvier 1868.

Des années 1870 jusqu'en 1890, les anglais exploitèrent le guano sur l'île aidés par des employés noirs venant des îles alentours. C'est de cette époque que datent la plupart des maisons de l'île. La production atteignait alors 3 000 tonnes par an. L'exploitation fut abandonnée en 1890.

En 1931, le phare fut modernisé et restauré, puis, en 1960, l'ouragan Donna ravagera le phare qui sera finalement démoli le 28 juillet 1962. Après l'ouragan Donna, la Trinity House, autorité britannique des phares, décida de la construction d'un nouveau phare d'une hauteur de 51 mètres au-dessus du niveau de la mer, encore en service de nos jours.

Le 1er décembre 2001, la Trinity House céda la responsabilité du phare au gouvernement local d'Anguilla.

Sources[modifier | modifier le code]