Soli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Sur les autres projets Wikimedia :

Soli est un nom propre ou un nom commun qui peut se référer à :

Nom commun[modifier | modifier le code]

  • Soli vient de sori. Qui signifie Être matinal en langue malenkè

Le Soli de Kindia ou Kania Soli est une danse traditionnelle de la Guinée, à caractère sportif, qui se dansait jadis lors des cérémonies d’excisions ou de circoncision.

Étymologiquement, le mot Soli vient de "Sori" qui signifie en langue malènké "se réveiller tôt", " être matinal". Les hommes, en conduisant les enfants aux cérémonies initiatiques, disaient: "An yé sori !" qui veut dire "Soyons matinal !" (avant que les femmes, ces pleureuses ne se réveillent...)

La Fête Annuelle de la Danse Soli, Kindia, Guinée

Le Soli a ses origines en Haute Guinée (Faranah). Les premiers migrants Djalonkés (de Sankaran) l'importèrent à Kindia. Comparativement à la danse Doundoumba (danse des hommes forts), la danse Kania Soli n'est pas exclusivement réservée aux hommes. Si les femmes sont souvent appelées à ouvrir la danse, elles sont aussi invitées à participer aux compétitions à condition qu'elles soient fortes physiquement.

Kania Soli est une danse sportive à l'instar de la lutte sénégalaise. Elle consiste à terrasser son adversaire, par des prises très techniques.

La Fête Annuelle de la Danse Soli, Kindia, Guinée

À ses origines, il fallait obligatoirement une autorisation signée de l'administration coloniale pour pouvoir l'organiser.

La danse Soli, sous sa forme de lutte traditionnelle, est spécifique à la région de kindia, d'où l’appellation "kania Soli" ou le Soli de la région de Kindia.

"Il fallait prouver au colon que nous sommes forts, malgré notre soumission...", témoignent les anciens.

Le Soli de Kindia fut interdit par l'administration coloniale à cause de son caractère très physique. Les adversaires s'affrontaient en groupe, sous forme de compétitions, dans une lutte acharnée, qui faisait souvent des victimes de blessures graves.

Pendant très longtemps, le Soli de Kindia ou Kania Soli fut appelé "Dansewass" par les indigènes. En référence à l'expression "Danse sauvages" des colons.

Des célébrités comme Mma Sory Kalanyi, Wondékobi, Civil, Émile ont aujourd'hui disparu, mais leurs noms résonnent encore dans les chansons classiques du Soli de Kindia.

La danse Soli pourrait être l’ancêtre de la capoeira brésilienne.

Auteur: Bill de Sam, Comité d'Organisation Kania Soli, Kindia, Guinée

Liens: http://www.dailymotion.com/video/xn9ubx_kania-soli_travel

Nom propre[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]