Sol (monnaie complémentaire)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sol.

Le Sol est une monnaie encore expérimentale issue du projet Sol, réalisé en partenariat par une banque, des compagnies d'assurances, le groupe Chèque Déjeuner et des régions françaises et avec le soutien du Fonds Social Européen, programme Equal.

Sol est une abréviation de solidaire. Il s'agit d'une monnaie complémentaire[1] qui vise à replacer l'argent comme moyen et non comme une fin[2]. C'est aussi une monnaie fondante qui lorsqu'elle n'est pas utilisée est réaffectée collectivement à des projets d'utilité sociale et écologique. Elle s'appuie sur le réseau Sol, ensemble des entreprises et partenaires qui adhèrent à cette monnaie.

Elle est actuellement[Quand ?] en cours de lancement à Toulouse, Lille, Rennes, Carhaix, Paris, Nanterre, Fontenay-aux-Roses, agglomération grenobloise, Communauté de communes du Val de Drôme. Cette monnaie est complètement dématérialisée : pas de pièces ni de billets, les échanges passant par un des supports électroniques : carte à puces, internet, téléphone ; sauf à Toulouse, où un système de coupons-billets a été lancé.

Elle développe trois volets d'échange :

  1. la coopération entre entreprises de l’économie sociale et solidaire (Sol Coopération),
  2. l’engagement dans des activités d’entraide (Sol Engagement),
  3. les politiques sociales à travers une monnaie affectée (Sol affecté).

Le Sol coopération fonctionne de manière analogue à une carte de fidélité. Plus l'on consomme en euros dans un réseau d'entreprises qui partagent des valeurs écologiques et sociales, plus on engrange des Sols qui pourront être dépensés dans les structures du réseau Sol. Le Sol coopération vise ainsi à soutenir les entreprises de l'économie sociale et solidaire en donnant un sens à nos consommations. Le Sol engagement est, quant à lui, "un outil d'échange entre personnes". Il vise à rendre visible et à valoriser l'engagement des Solistes dans des associations qui participent au programme Sol. Les bénévoles en contrepartie de leur engagement reçoivent des Sols qui pourront leur permettre « d'acheter » des services dans l'esprit des Systèmes d'échanges locaux (SEL). Enfin le Sol affecté est un outil d'action sociale émis par les collectivités territoriales, les mutuelles, les comités d'entreprise vers des "publics cibles" pour leur permettre d'accéder à certains biens et services.

Le projet Sol est parti du collectif Reconsidérer la richesse qui s'inspirait des travaux de Patrick Viveret. Il s'appuie désormais sur un projet Equal 2 du Fonds social européen et sur les groupes Chèque déjeuner, le Crédit coopératif, la Maif et la Macif.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tout système permettant de réorienter les échanges vers des consommations utiles socialement et écologiquement, ceci au niveau individuel et au niveau collectif.
  2. Source : document "Des clefs pour Sol", du réseau Sol

Liens externes[modifier | modifier le code]