Soko (chanteuse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soko.

Soko

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Soko à Munich en octobre 2012

Informations générales
Nom de naissance Stéphanie Sokolinski
Naissance 26 octobre 1986 (28 ans)
Bordeaux, Drapeau de la France France
Activité principale musicienne, auteur-compositrice-interprète, actrice
Genre musical rock indépendant, folk
Instruments multi instrumentiste
Années actives depuis 2007
Site officiel www.s-o-k-o.com

Stéphanie Sokolinski, dite SoKo, née le 26 octobre 1986 à Bordeaux, est une auteur-compositrice-interprète et actrice française. Elle chante en anglais et se fit connaître grâce à la chanson I'll Kill Her en 2007. En 2014, sa chanson We Might Be Dead by Tomorrow atteint le top 10 du Billboard Hot 100[1].

Elle a également joué dans plusieurs films dont Bye Bye Blondie de Virginie Despentes et Augustine d'Alice Winocour.

Parcours[modifier | modifier le code]

Soko aux Eurockéennes en 2008

Stéphanie Alexandra Mina Sokolinski[2] naît à Bordeaux le 26 octobre 1986 d'un père russo-polonais et d'une mère franco-italienne[3]. Alors qu'elle a cinq ans, elle est témoin de la mort soudaine de son père par rupture d'anévrisme, une expérience qui la marquera durablement dans sa vision de la mort, et la poussera à devenir végétarienne dès cet âge, puis végétalienne quelques années plus tard. Elle se dit « agoraphobe, ultra-solitaire, hyperactive et dyslexique »[4] tout en étant très douée à l'école et se reconnaît dans la description d'enfant indigo. Elle commence très tôt le théâtre et quitte le domicile familial bordelais pour Paris dès 16 ans[5]. Depuis elle mène une carrière musicale et cinématographique et vit entre Paris, Londres, New York et Los Angeles.

Musique[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, elle enregistre chez elle une cinquantaine de morceaux de musique. Elle rencontrera ensuite le guitariste de Jean-Louis Aubert, Thomas Semence, avec qui elle produit en 2007 Not SoKute, un EP comprenant cinq titres. Ce premier EP de Soko a été disponible en distribution numérique via Believe Digital, du 20 avril 2007 au 12 novembre 2008. Le morceau I'll kill her, s'est d'abord fait connaître au Danemark après que la radio P3 l'ait fait passer en boucle dans l'émission De sorte spejdere. Il est passé no 1 des ventes de l'ITunes store au Danemark[6]. Il est aussi devenu un tube en Australie sur Triple J, en Belgique sur Studio Brussel, Radio 1 et Pure FM et au Pays-Bas sur 3FM. La même année, Stella McCartney y a eu recours pour son défilé de mode à Paris[7]. Elle dit depuis détester le tube qui l'a rendue célèbre, jusqu'à afficher sur sa page MySpace « Soko is dead » pour quelque temps.

Elle a fait les premières partie de M.I.A. dans sa tournée de 2007. Elle a joué au Printemps de Bourges le 19 avril 2008 ; elle était annoncée, durant l'été 2008, dans des festivals français : les Eurockéennes, les Francofolies, Sédières et à l'étranger : The Great Escape, le Paléo en Suisse, le Festival de l'île de Wight, Pukkelpop en Belgique, Dockville en Allemagne, etc..

Soko fait une apparition dans le second album de I'm from Barcelona, Who Killed Harry Houdini? (sorti en 2008), sur la chanson Gunhild, et a participé à quelques dates de leur tournée en novembre 2008[8].

En 2009 elle pense se retirer quelque temps du monde de la musique[9]. Elle a depuis signé chez Because Music (France).

Le 20 février 2012 sort l'album I Thought I Was An Alien. Il comporte quinze titres. Le premier single, éponyme de l'album, était sorti en octobre 2011 accompagné d'un clip diffusé sur le net. En mars 2012 sortent le second single tiré de cet album ainsi qu’un nouveau clip : First Love Never Die, suivi au mois de mai de la vidéo de How are you? puis celle illustrant le titre We Might Be Dead By Tomorrow. Une tournée française, mais aussi internationale (Angleterre, États-Unis, Allemagne…) suit la sortie de l'album.

Lors du festival We love Green, elle rejoint Pete Doherty pour interpréter en duo Albion et Can’t Stand Me Now des Libertines.

En 2014, elle produit un album à Los Angeles avec Ross Robinson. La même année elle apparait sur le titre Smoke présent sur l'album Vibes de Theophilius London[10].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Quand elle arrive à Paris, elle y tourne dans plusieurs films et téléfilms, notamment dans Clara, cet été là dans lequel elle tient un rôle lesbien, et retrouvera un rôle de premier plan dans le même registre en 2012 dans Bye Bye Blondie de Virginie Despentes, des rôles qui reflètent sa bisexualité dans sa vraie vie[11].

Ses rôles marquants sont en outre le film d'adolescentes Mes copines de Sylvie Aymé en 2006, Dans les cordes de Magaly Richard-Serrano où elle joue une boxeuse et a décroché un rôle secondaire dans À l'origine en 2009, film de Xavier Giannoli.

Elle s'est fait surtout connaître en 2012 dans Augustine, le premier film d'Alice Winocour avec Vincent Lindon. Elle y joue le rôle d'une hystérique en 1885 qui rencontre le professeur Jean-Martin Charcot. Elle a « harcelé la prod » du film pendant huit mois pour obtenir le rôle car la réalisatrice voulait à la base une actrice inexpérimentée[12].

En 2013, dans Les Interdits, elle part à Odessa en 1982 pour rentrer en contact avec des refuzniks.

Discographie[modifier | modifier le code]

Charts[modifier | modifier le code]

Le titre I'll kill her est entré à la onzième place des charts en Belgique (Flandre) fin janvier 2008 et a atteint la troisième place le 9 février, pour finalement atteindre la première place en folk dans de nombreux pays dont la France, Suède, la Norvège, l'Allemagne, et la dixième place aux États-Unis et en Angleterre[réf. nécessaire].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Soko en 2013 à la 38e cérémonie des César

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Soko - chart history - The Hot 100 », sur billboard.com (consulté le 4 juillet 2014)
  2. « Soko », sur rockhal.lu,‎ 16/03/2012
  3. « Les démons de Soko », Les Inrockuptibles ,‎ 13 mars 2012
  4. « Soko, la nouvelle Björk », Elle,‎ 24 février 2012
  5. « Biographie », sur music-story.com
  6. « Soko kommer til Danmark », sur soundvenue.com,‎ 02/05/2007
  7. (en) « Why It All Looks So Easy, and Why It Isn’t », sur soundvenue.com,‎ 02/05/2007
  8. (en) Touring wit SoKo - I’m from Barcelona, 18 octobre 2008
  9. (en) SoKo quits. For real - sokomusic.com, 1er avril 2009
  10. ALBUM OF THE DAY THEOPHILIUS LONDON - VIBES, WAD.
  11. SoKo : « J’ai eu des histoires d’amour avec des filles comme avec des garçons » - Mélanie Vives, Têtu, 23 février 2012
  12. « Soko, les mille visages d'une entétée », sur lemonde.fr,‎ 06/11/2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]