Soirée câlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les soirées câlin (en anglais « cuddle parties ») sont des soirées au cours desquelles des personnes qui ne se connaissent pas se blottissent l’une contre l’autre souvent pendant des heures, en pyjamas, sur des matelas qu’on a étalés, et peuvent bavarder entre elles sans pour autant avoir des rapports sexuels. Les soirées câlins sont nées dans le centre-ville de New York. Le plus souvent, elles réunissent jusqu’à cinquante participants âgés en moyenne de trente à cinquante ans, la proportion d’hommes et de femmes est à peu près la même. Ces événements ne sont pas des orgies et le sexe y est interdit, sauf dans certains cas particuliers, notamment en Inde.

Histoire des soirées câlin[modifier | modifier le code]

Les soirées câlin ont été inventées par Reid Mihalko, né en 1969, qui s’est auto-proclamé[non neutre] thérapeute en sexologie et a écrit un livre sur le cunnilingus, et par sa compagne Marcia Baczynski, née en 1978, qui travaille comme conseillère en relations. La première soirée a eu lieu en 2004 à New York, la capitale des célibataires américains, avant de gagner le reste des États-Unis puis l'Europe, notamment l'Allemagne et les Pays-Bas.

Le dessein premier des inventeurs était de donner une impulsion nouvelle aux relations qui existaient entre leurs clients, puisque les contacts physiques quotidiens entre partenaires se limitaient à un minimum. Mihalko et Bazynski invitèrent à la première soirée câlin, dans l’appartement new yorkais du premier, des musiciens, des producteurs et des acteurs avec lesquels ils avaient lié amitié. Cette première soirée câlin mit en branle tout un mouvement. Aujourd’hui, Mihalko et Baczynski travaillent comme formateurs des soirées câlin dans tous les États-Unis.

New York a la proportion de célibataires la plus élevée des États-Unis, un pays où le fait de toucher quelqu’un sur l’épaule peut être dénoncé comme harcèlement sexuel. La lente disparition des familles nombreuses, l’anonymat des grandes villes et l’allongement des heures de travail, combinés à la rareté du temps libre peuvent provoquer un sentiment de solitude chez les gens. La possibilité d’un contact physique mutuel et sans contrainte peut avoir ainsi chez nombre de gens un effet presque thérapeutique. Il existe différentes variétés de soirées câlin : d’après le groupe-cible, il existe des soirées pour les hommes, pour les femmes, pour un public mixte, pour un public de seniors et pour des célibataires. Les règles des inventeurs peuvent se résumer brièvement : d’abord, les hommes ne doivent pas se rendre aux soirées câlins pour draguer, mais seulement pour faire des câlins. Ensuite, les femmes doivent changer du tout au tout leur conduite envers les hommes, et proposer ce qu’elles veulent sans avoir peur qu’on leur refuse un rendez-vous.

Il semblerait que le fait de se toucher mutuellement fortifie le système immunitaire et empêche une décharge de cortisol, l’hormone du stress.[réf. nécessaire]

En Allemagne, les premières Kuschelpartys furent organisées en 2005 à Berlin, et elles trouvent aujourd’hui de plus en plus d’adeptes.

Les règles[modifier | modifier le code]

  • Garder ses vêtements (le port du pyjama est fortement recommandé),
  • pas de sexe,
  • pas de baisers,
  • ne jamais se forcer, être clair dans ses réponses et dans le doute s'abstenir,
  • personne n'est obligé de se blottir avec tous les autres participants,
  • toujours demander la permission avant de câliner quelqu'un et accepter les refus,
  • être respectueux envers soi-même et les autres et être à l'écoute de ses sentiments,
  • faire savoir ses impressions aux autres,
  • en cas de questions, d'incertitudes ou de besoin de soutien, il est possible de s'adresser au coach câlin (cuddle coach),
  • après le câlin, remercier ses partenaires.

Déroulement[modifier | modifier le code]

  1. Faire connaissance avec les autres participants,
  2. accepter le câlin ou dire non,
  3. créer une intimité corporelle,
  4. se blottir,
  5. après le câlin, continuer la conversation.

Liens externes[modifier | modifier le code]