Socket 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Socket 7
Image illustrative de l'article Socket 7
Production arrêtée
Statut obsolète
Plateforme Intel x86
Format Socket
Contacts 321
Processeurs Pentium Pentium MMX
AMD K5 AMD K6 & AMD K6-2

Le socket 7 est un connecteur utilisé en informatique pour placer sur la carte mère de l'ordinateur les processeurs Intel Pentium, avant l'arrivée du Pentium II qui utilise le Slot One. Il remplace et améliore le Socket 5. Le socket 7 dispose de 321 broches.

Outre les processeurs Pentium (P54) et Pentium MMX (P55C) d'Intel, le socket 7 permet également de connecter différents processeurs de différents fabricants :

  • le K5 d'AMD, autrement appelé 'Pentium Killer', qui ne rencontra pas un grand succès compte tenu de son lancement trop tardif ;
  • la série des K6 d'AMD, successeur du K5 mais dérivé du Nx686 de la société Nexgen rachetée par AMD ;
  • le Cyrix 6x86, et ses dérivés 6x86 L (basse tension) et 6x86 MII, ainsi que leurs clones badgés IBM ;
  • la série des Winchip d'IDT ;
  • plus exotique, le Rise MP6 l'utilisa également.

Ce format de connecteur et donc le protocole de bus qu'il impose étaient utilisables par tous les fabricants de microprocesseur. Pour couper l'herbe sous le pied à ses concurrents, Intel introduit en 1997 un nouveau connecteur pour son nouveau processeur Pentium II : le Slot 1, utilisant le même protocole de bus que le Socket 8 du Pentium Pro apparu en 1995. À la différence du socket 7, le Slot 1 et son protocole de bus sont restés dans le giron d'Intel.

Cette manœuvre commerciale a obligé AMD à faire évoluer le Socket 7 dans un premier temps vers le SuperSocket 7, puis dans un second temps à utiliser un format de connecteur propriétaire appelé Slot A pour le successeur du K6, l'Athlon.

Le socket 7 est historiquement dans l'histoire du PC le dernier connecteur universel pour microprocesseur. Aujourd'hui, le choix d'un microprocesseur de telle ou telle marque dans un PC conditionne le choix de la carte mère.

Vue des connecteurs à 321 broches d'un processeur