Société québécoise d'espéranto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

la Société québécoise d'espéranto

Logo de l’association
Cadre
But Faire connaître l'espéranto au Québec et promouvoir son utilisation
Zone d’influence Drapeau : Québec Québec
Fondation
Fondation 1982
Fondateur Normand Fleury
Identité
Siège 6358-A, rue de Bordeaux
Montréal - H2G 2R8
Président Boris-Antoine Legault
Affiliation internationale Association mondiale d'espéranto
Site web www.esperanto.qc.ca

Fondée en 1982, la Société québécoise d'espéranto (en espéranto Esperanto-Societo Kebekia ou ESK) a pour but de faire connaître l'espéranto au Québec et de promouvoir son utilisation.

Membre fondateurs[modifier | modifier le code]

  • Normand Fleury (président de 1982 à 2007)
  • Autres membres fondateurs à identifier

Activités[modifier | modifier le code]

Les activités de la Société québécoise d'espéranto peuvent être subdivisées en trois catégories principales : les activités destinées à la communauté espérantophone, les activités visant à faire reconnaître l'espéranto et les congrès.

Acitivités destinées à la communauté espérantophone[modifier | modifier le code]

Outre les rencontres mensuelles destinés principalement à permettre aux espérantophones de pratiquer leur langue, la Société québécoise d'espéranto organise des cours destinés à la population en général.

Congrès[modifier | modifier le code]

À l'été 2008, la Société québécoise d'espéranto a accueilli le septième congrès espéranto des Amériques (TAKE) à Montréal.

Publications[modifier | modifier le code]

Depuis janvier 1986, La Société québécoise d'espéranto publie un bulletin nommé La Riverego (en français : Le Fleuve). Actuellement, La Riverego est publiée quatre fois par an.

La Société québécoise d'espéranto émet aussi un bulletin électronique mensuel nommé RiveReto[1], pour tenir ses membres et sympathisants au courant de ses activités.

Édition[modifier | modifier le code]

La Société québécoise d'espéranto a édité quelques livres jugés pertinents pour le mouvement espérantiste québécois. Mentionnons entre autres Bestoj en nia domo écrit par Zdravka Metz et Nanatasis écrit par Robert Dutil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jeu de mots : rivereto signifie ruisseau, mais reto signifie réseau.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]