Société polymathique du Morbihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Société polymathique du Morbihan, créée en 1826, est une société savante active en botanique, minéralogie et ornithologie et archéologie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Fondée à Vannes en 1826 par l'abbé Mahé, elle mène des travaux d'inventaire et de collecte en botanique, en minéralogie et en ornithologie.

Sous l'impulsion d'un groupe d'archéologues (Galles, Alfred Fouquet, Gustave de Closmadeuc...), elle a également mené des fouilles sur les nombreux sites mégalithiques de la région, en particulier au tumulus d'Arzon en 1853, à Carnac en 1861 sur le tumulus de St-Michel, ainsi qu'à la Table des Marchand de Locmariaquer, sans oublier quelques sites médiévaux. Ses fouilles ont contribué à enrichir la collection du musée d'archéologie du Morbihan installé dans le Château-Gaillard et ont surtout alimenté le débat sur la fonction des mégalithes. Les polymathes furent parmi les premiers à refuser l'idée d'autels pour les sacrifices et à évoquer le rôle funéraire des dolmens.

Devant dès l'origine gérer la bibliothèque du département, ainsi que celle de la ville de Vannes, la Polymathique s'est rapidement constitué une bibliothèque de grande valeur scientifique, même si à la fin du XIXe siècle la ville de Vannes souhaita récupérer ses ouvrages. Elle est aujourd'hui mise à la disposition du public dans les locaux de la Société polymathique avenue Saint-Symphorien au-dessus des Archives municipales. Les travaux et recherches de ses membres sont publiés chaque année dans le Bulletin et Mémoires du Morbihan de la Société polymathique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]