Société nationale des constructions aéronautiques du sud-ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Société nationale des constructions aéronautiques du Sud-Ouest est le nom donné au regroupement des usines Blériot de Suresnes, de la Société des avions Marcel Bloch de Villacoublay et Courbevoie, de la Société aéronautique du Sud-Ouest de Bordeaux-Mérignac, de l'Usine de construction aéronautique de Bordeaux-Bègles, de la Société aérienne bordelaise de Bordeaux-Bacalan et de la société Lioré et Olivier de Rochefort, lors de la nationalisation effective du 15 juillet 1937 à l'occasion de laquelle toutes les usines d'armements aéronautiques françaises furent concernées.

Par fusion avec la SNCASE en mars 1957, elle prend le nom de Sud-Aviation.

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • SO.30P Bretagne : bimoteur de transport civil, issu du prototype SO.30R Bellatrix en 1945, sera construit à 45 exemplaires ;
  • SO.95 Corse : bimoteur de transport civil développé à partir du SO.90 Cassiopée, et construit à 60 exemplaires.
  • SO.6000 Triton : premier monoréacteur français avec le premier vol à Orléans-Bricy le 11 novembre 1946. Il a été conçu clandestinement pendant la guerre à partir de 1943 ;
  • SO.6020 Espadon : chasseur à réaction qui effectua son premier vol le 12 novembre 1948 ;
  • SO.8000 Narval chasseur embarqué expérimental à 2 hélices propulsives contra-rotatives en 1949 ;
  • SO.4000 bombardier bi-réacteur en 1951 qui deviendra le Vautour SO.4050 ;
  • SO.4050 Vautour II : passe le mur du son le 30 juin 1953 conçu par l'ingénieur Jean-Charles Parot;
  • SO.9000 Trident, intercepteur à moteur-fusée qui fit son premier vol en mars 1953. Le Trident I atteignait Mach 1,53 et le Trident II Mach 1,92 ;
  • SO.1100 Ariel, hélicoptère ;
  • SO.1221 Djinn, hélicoptère léger.

Projets[modifier | modifier le code]

  • SO.10 : également nommé MB.1010 (pour Marcel Bloch 1010), Bloch 1010 ou encore SNCASO S.O.10. Projet de chasseur monomoteur et monosiège (1 pilote), son design plut à Albert Caquot, qui examina sa structure. Ce projet était une évolution du MB.150, pour lequel un moteur Pratt & Whitney R-1830 S1A4-G de 1 470 ch. fut proposé. L'hélice envisagée était une hélice tripale Bloch, l'armement prévu étant constitué de 2 canons Hispano-Suiza et de 8 mitrailleuses MAC. La vitesse meximale était estimée à 720 km/h (447,4 mph). Sa longueur était d'environ 12,80 m (42 ft), son envergure d'environ 9,81 m (soit 32,2 ft), son poids à vide d'environ 2 735 kg (6 030 lbs), son poids en charge d'environ 3 637 kg (8 019 lbs), et enfin, le rayon d'action estimé était d'environ 1 348,63 km (838 miles). Ce projet, commencé en 1939, ne put être construit à cause de la Bataille de France, et fut ainsi abandonné[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. French Projects - 1940, Jean LIRON et Malcom PASSINGHAM, Air Pictorial, mars 1970 (March 1970), p. 98 et 99