Société de l'oratoire de Jésus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oratoire.

L'Oratoire de Jésus-et-Marie-Immaculée de France, est un ordre séculier français fondé en 1611 par le cardinal Pierre de Bérulle, afin d'élever le niveau religieux, spirituel et moral du clergé français, et voué en particulier à l'enseignement.

La congrégation, fondée à Paris (d'abord rue Saint-Jacques, puis en 1616 rue Saint-Honoré), connut un succès fulgurant, et vingt ans après sa fondation elle comptait déjà soixante-et-onze établissements.

Dès le XVIIe siècle, les collèges oratoriens marquent leur rivalité en France avec l'enseignement des jésuites. Elle fut déterminante lors de la formation de l'École française de spiritualité, dite aussi École bérullienne, au XVIIe siècle et au XVIIIe siècle.

La société fut supprimée lors de la Révolution en 1792, puis restaurée en 1852 sous l'égide du père Joseph Gratry. La direction fut exilée en Suisse en 1903. L'Oratoire français s'est reconstitué en 1920 pendant le généralat du Père Courcoux.

L'Oratoire de France regroupe actuellement 50 membres présents en 13 implantations.

La bibliothèque de l'Oratoire comprenait un nombre importants de manuscrits en langues orientales, en hébreu particulièrement, acquis par Achille de Harlay de Sancy. Ces manuscrits ont été décrits par Salomon Munk et sont conservés, ainsi que les notices qu'il a rédigées, à la Bibliothèque nationale de France.

Habit[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, les oratoriens portent la soutane boutonnée, le ceinture nouée et le rabat gallican, noir bordé de blanc.

Implantations (Ancien Régime)[modifier | modifier le code]

Établissements scolaires dirigés par la congrégation[modifier | modifier le code]

Liste des supérieurs généraux (Ancien Régime)[modifier | modifier le code]

Oratoriens célèbres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel de l'Oratoire de France
  • Un article de Gabriel Compayré sur le site de l'INRP.
  • François-Xavier Carlotti, "le troisième département de l'Oratoire de Jésus (XVIIe-XVIIIe s.), un réseau congréganiste dans la France du Midi", thèse de doctorat en Histoire soutenue devant l'université Jean-Moulin Lyon 3 le 14 octobre 2013