Société d'outillage mécanique et d'usinage d'artillerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
autobus OP5 de la RATP.

La société Somua, acronyme de Société d'Outillage Mécanique et d'Usinage d'Artillerie, est une entreprise de construction de machines-outils fondée en 1861 par Etienne Bouhey. Elle est associée en 1914 au programme d'usinage d'artillerie légère et de construction de camions et tracteurs de Schneider. En 1955 elle s'associe avec Renault et la Société des automobiles Latil pour constituer la SAVIEM LRS.

La Somua est un constructeur français de véhicules blindés, d'autobus et de motoculteurs dont l'usine fut présente de 1913 à 1955 Saint-Ouen (Seine, actuellement Seine-Saint-Denis). Elle était l'une des plus importante de la commune.

En 1930, plusieurs modèles de camions furent introduits. Équipés de demi cabines avancées, de moteurs diesel et de trois essieux, ils acceptaient des charges utiles de 10 à 13 tonnes. Une gamme plus légère de cinq à huit tonnes de charge utile, équipée de moteurs à essence, était également disponible.

En 1936, Somua produit pour le PLM un autorail, le XS numéroté de 1 à 11. Atypique, il forme un ensemble articulé, constitué d'une caisse motrice courte et d'une remorque longue avec intercirculation par soufflet. En 1948, Somua construit 2 automotrices électriques doubles 1500V DC pour la SNCF. Elles ont essentiellement circulé dans la Région Sud-Ouest En 1939, Somua propose des camions à cabine avancée à deux ou trois essieux, avec un choix de moteurs à essence ou diesel.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la production de camions cesse pratiquement (entre 1943 et 1946). Cependant, la firme développe en 1944 sous licence suédoise Hesselman, un camion porteur original. Du nom de JL 12, équipé avec un pare-brise descendant de chaque côté de la calandre du radiateur, et d'un moteur polycarburants à quatre cylindres, ce moteur déplait à la Commission des plans de modernisation de l’automobile qui décide, en 1946, d'intégrer Somua à la Générale française de l'automobile (GFA) avec Willème et Panhard. En 1946, une nouvelle gamme est proposée. Il s'agit d'un camion à cabine avancée nommé JL 15, avec une transmission de cinq vitesses permettant d'exploiter au mieux les 130 chevaux que délivre le moteur six cylindres diesel de 8,6 litres.

Disponible avec six choix de châssis : de 6,30 mètres à 10,89 mètres et 2 ou 3 essieux, cette gamme supporte de 11 à 16 tonnes de charge utile.

Disponible en configuration camion ou autobus, les modèles portaient respectivement les dénominations : JL 15T et JL 15LO.

En 1955, Somua sort le JL 19. Ce camion est disponible en versions deux ou trois essieux et motorisé par un diesel de six cylindres (le D 615 de 9,3 litres développant 180 ch). La transmission du JL 19 est confiée à une boîte manuelle à dix rapports.

Disponibles en porteurs ou tracteurs, cinq différents châssis sont proposés, acceptant une charge utile jusqu'à 26 tonnes. C'est à la même époque que la branche poids lourds de Renault, Automobiles Industriels Latil et Somua sont regroupés sous la marque LRS qui deviendra Saviem.

En 1962, Somua introduit la gamme JL, avec une nouvelle cabine à quatre phares (qui vient du groupe SAVIEM).

  • le JL de base, de 6,8 à 12,75 tonnes de charge utile.
  • le JL20, un tracteur avec un moteur diesel Henschel 520D6T, à injection directe de 6 cylindres, de 204 chevaux, avec une transmission à 10 rapports et de 35 tonnes de PTRA.
  • le JL21, un tracteur routier de 18 tonnes de PTRA.
  • le JL32, un tracteur semi-remorque de 32 tonnes de PTRA.

Véhicules Blindés de SOMUA :

Publicité pour des autobus en 1927.

Autobus:

  • MAT2
  • OP5
  • RZDA

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Peter J Davies, L'Encyclopédie mondiale des camions, Manise, Genève, 2003 (ISBN 9782841982141)
  • L'Atlas des camions français, éd. Atlas, éd. Glénat (ISBN 9782723459242)

Sur les autres projets Wikimedia :