Société financière de Val d'Isère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

SOFIVAL

Création 27 mars 1956
Fondateurs Bernard Blas[1]
Forme juridique Société anonyme à conseil d'administration[2]
Siège social Drapeau de France 29 bis rue d'Astorg, 75008 Paris (France)
Direction Bernard Blas PDG, Christian Fine DG délégué
Actionnaires Famille Blas - majoritaire
Activité Holding financière
Produits Domaines skiables, parcs d'attraction... via la Compagnie des Alpes
Filiales Participation dans la Compagnie des Alpes
Effectif Très restreint (7 en 2007)
Fonds propres 162 millions d'euros (fin 2008)[3]
Chiffre d’affaires 2,3 millions d'euros (fin 2008)

La Société financière de Val d'Isère ou SOFIVAL est une holding financière détenant des parts dans la Compagnie des Alpes, propriétaire de la Société des téléphériques de Val-d'Isère (STVI).

Historique[modifier | modifier le code]

Face au succès du sport alpin, certains habitants se sont mobilisés pour faire de la station de Val d'Isère un site capable d'accueillir des compétitions sportives. Le domaine skiable de Val d'Isère intéresse, car le massif de Solaise est admirablement exposé (plein ouest), la neige est toujours présente (l'altitude du village en est la principale cause). La première benne est construite au moyen d'ânes et par la force des bras des autochtones, elle sera l'une des plus rapides du pays.

La Société des téléphériques de Val d'Isère (STVI) est créée en 1956 par Bernard Blas. La STVI « historique » sera plus tard le socle de la création de SOFIVAL actionnaire de la STVI, une holding, qui lui permettra son expansion en dehors de la station, et de gérer ses sociétés filiales notamment :

  • Montaval pour la maintenance et le montage de remontées mécaniques,
  • VALBUS pour le réseau de bus en hiver,
  • la nouvelle STVI pour l'exploitation des remontées mécaniques de Val d'Isère,
  • DSV (Valmorel), actionnaire majoritaire avec 75 %[4] aux côtés de la Compagnie des Alpes avec 20 %,
  • DSR (Domaine skiable de La Rosière), actionnaire majoritaire[4],
  • SERMMA (Morzine-Avoriaz), achat de 38 % des parts en 1997, aux dépens de la Compagnie des Alpes[4].

À la suite d'un accord avec la SOFIVAL, la STVI est rachetée en 2007 par la Compagnie des Alpes (CDA) société dans laquelle la SOFIVAL prend une participation proche de 8,6 % dans le cadre d'une augmentation de capital[5]. Elle en devient le quatrième actionnaire derrière les sociétés Groupe Caisse des dépôts (39,50 %), M&G Investment Management (13,70 %), OPCVM (13,20 %)[6]. Par ailleurs, la CDA possède 60 % de STVI et 20 % de DSV, de DSR et de la SERMA[5].

Équipe dirigeante[7][modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

Administrateurs[modifier | modifier le code]

  • Eric Nemeth - né le 13 décembre 1959
  • Christian Fine - né le 3 juillet 1951
  • Ghislain De Becquevort
  • Jean-Michel Quatrepoint - né le 23 juin 1944
  • Philippe Balayn - né le 25 novembre 1961
  • Olivier Lemoine - né le 15 mai 1957
  • Alain Blas - né le 6 décembre 1962
  • Christophe Karvelis - né le 27 janvier 1962
  • Olivia de Faÿ-Sordet

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué de presse www.Boursier.com
  2. Informations financières Société.com
  3. Site Internet Société.com
  4. a, b et c Chantal Bourreau, Avoriaz : l'aventure fantastique, La Fontaine de Siloé,‎ 2007, 351 p. (ISBN 978-2-8420-6389-4), p. 303-302.
  5. a et b R Q, « Alpes (Compagnie) : Un accord conclu avec Sofival », Les Échos - Bourse,‎ 18 avril 2007 (lire en ligne).
  6. Chiffres à début 2010, Site d'information boursière boursorama.com.
  7. Liste de l'équipe dirigeante sur le site Internet Société.com à début 2010
  8. Site Internet de la Compagnie des Alpes