Sobhuza II du Swaziland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sobhuza II
Illustration.
Titre
1er roi du Swaziland

(&&&&&&&&&&02215760 ans, 7 mois et 29 jours)
Premier ministre Prince Makhosini Dlamini
Prédécesseur Lui-même (chef suprême)
Successeur Dzeliwe (régente)
Ntombi (régente)
Mswati III
Chef suprême du Swaziland
Couronnement
Premier ministre Prince Makhosini Dlamini
Prince Maphevu Dlamini
Prince Ben Nsibandze (intérim)
Prince Mabandla Dlamini
Prédécesseur Ngwane V
Labotsibeni (régente)
Successeur Lui-même (roi)
Biographie
Dynastie Dlamnini
Nom de naissance Sobhuza Dlamini
Date de naissance
Lieu de naissance Mbabane (Swaziland)
Date de décès (à 83 ans)
Lieu de décès Mbabane (Swaziland)
Père Ngwane V
Mère Lomawa Ndwandwe
Conjoint 70 épouses
Enfant(s) 210 enfants
Héritier Prince Makhosetive Dlamini

Sobhuza II du Swaziland
Monarques du Swaziland

Sobhuza II (22 juillet 189921 août 1982) fut chef suprême (1921-1968) puis premier roi du Swaziland (1968-1982).

Règne[modifier | modifier le code]

Ngwane V, son père, mourut le 10 décembre 1899, alors que Sobhuza n'avait que quelques mois. Sa grand-mère, Labotsibeni Gwamile Mdluli, devint régente jusqu'au 22 décembre 1921, date à laquelle Sobhuza II devint le roi du Swaziland. Son règne de plus de 82 ans (régence comprise) fait de lui le monarque ayant régné le plus longtemps qu'on puisse dater précisément (bien qu'il soit dit que Pepi II Neferkare d'Égypte régna encore plus longtemps).

La dynastie de Sobhuza II, (l'Ingwenyama, le Lion), remonte au XVe siècle. Ses tout proches ancêtres, à la tête des Bantous, arrachèrent aux zoulous le Swaziland ou pays de Ngwane.

Durant les 60 ans du règne effectif de Sobhuza (1921-82), le Swaziland accéda à son indépendance par rapport au Royaume-Uni le 6 septembre 1968. Le pays devenant indépendant, on espérait voir le gouvernement tribal déjà existant se changer en monarchie constitutionnelle. Cependant, elle n'exista qu'un court temps (jusqu'au 12 avril 1973), avant que Sobhuza n'abroge la Constitution et qu'il ne dissolve le Parlement, devenant ainsi monarque absolu.

Polygamie[modifier | modifier le code]

Le roi entretint la pratique tribale de la polygamie. D'après le Swaziland National Trust Commission, il se maria à 70 reprises et eut 210 enfants (une trentaine morts en bas-âge) entre 1920 et 1970. (3 enfants/épouse en moyenne)
Environ une centaine de ses enfants sont encore vivants en juillet 2000[1].

Succession[modifier | modifier le code]

À sa mort en 1982, son jeune fils Mswati III lui succéda, après une période de régence des reines Dzeliwe et Ntombi.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (en) site sur la culture du swaziland