Sobekhotep Ier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sobekhotep Ier
Relief au nom de Sobekhotep Ier provenant d'Abydos - Musée du Louvre
Relief au nom de Sobekhotep Ier provenant d'Abydos - Musée du Louvre
Fonctions
souverain d'Égypte
v. 1780 – 1777 avant notre ère[1]
Prédécesseur Nedjemibrê
Successeur Reniseneb
Biographie
Dynastie XIIIe dynastie
IIe Période Intermédiaire
Date de décès v. 1735 avant notre ère
Père Amenemhat IV ?
Mère Néférousobek ?

Sobekhotep Ier est le treizième (selon les égyptologues Kim Ryholt[1] et Darell Baker[2]) souverain égyptien de la XIIIe dynastie (Deuxième Période Intermédiaire égyptienne). Il est le premier à adopter le dieu crocodile Sobek dans son nom.

Identification[modifier | modifier le code]

Jürgen von Beckerath voit Sobekhotep Ier comme le seizième pharaon de la dynastie.

Kim Ryholt pense que Sobekhotep Ier et Sobekhotep II, qui est mentionné seulement dans le canon royal de Turin, sont peut-être la même personne[1].

D'autres égyptologues comme Aidan Mark Dodson considèrent que Khaânkhhrê Sobekhotep II et Sekhemrê Khoutaouy Sobekhotep Ier sont deux dirigeants différents de la XIIIe dynastie[3]. Morris Bierbrier liste également séparément Khaânkhhrê Sobekhotep Ier et Sekhemrê Khoutaouy Sobekhotep II[4].

Généalogie[modifier | modifier le code]

Egypte icon pharaon.png
Amenemhat IV
 
Néférousobek
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Egypte icon pharaon.png
Sobekhotep Ier

Il est peut-être le fils d'Amenemhat IV de la XIIe dynastie, la reine Néférousobek étant alors peut-être sa mère, ou bien sa tante. S'il est dans les premiers souverains de la XIIIe dynastie, il est alors peut-être un membre de la famille d'Amenemhat IV et si cela est bien le cas, Reniseneb lui est probablement apparenté.

Titulature[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Titulature dans l'Égypte antique.

Règne[modifier | modifier le code]

Son règne fut probablement très court, trois ou quatre ans[1].

On donne comme date :

Sépulture[modifier | modifier le code]

En 2014, une équipe d'archéologues américains de l'université de Pennsylvanie annonce avoir découvert la tombe de Sobekhotep Ier dans le gouvernorat de Sohag[6]. En fait la tombe a été trouvée au début de 2013 à Abydos, mais l'identification de la dépouille n'a été possible qu'avec la découverte d'un fragment de stèle, sur place, révélant des cartouches royaux et le montrant sur un trône. La tombe était initialement surmontée d'une pyramide qui maintenant a complètement disparu.

Objets archéologiques[modifier | modifier le code]

Sobekhotep Ier apparaît dans la Liste de Karnak sous le nom « Khaânkhrê ».

Le nom « Sobek[hote]prê » qui se trouve dans la colonne 6, ligne 15 du canon royal de Turin pourrait désigner Sobekhotep Ier. Toutefois, cette identification n'est pas certaine, la position chronologique de Sobekhotep Ier dans la XIIIe dynastie faisant toujours débat.

Des bas-reliefs provenant d'une chapelle[7] provenant d'Abydos ainsi qu'un fragment de colonne[8] portant des inscriptions sont des témoignages contemporains de Sobekhotep Ier.

Une stèle à Abydos a préservé son nom d'Horus, son nom de Nebty et son nom d'Horus d'or.

De même, le nom de « Khaânkhrê Sobekhotep » est inscrit sur le piédestal d'une statue en granit appartenant autrefois à la collection Amherst et conservé depuis 1982 au British Museum[9]. Là encore, l’identité de Sobekhotep Ier est incertaine, ce nom pouvant faire référence à Sobekhotep II[1],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Kim Steven Bardrum Ryholt, The Political Situation in Egypt during the Second Intermediate Period, c.1800–1550 BC, Carsten Niebuhr Institute Publications, vol. 20. Copenhagen: Museum Tusculanum Press, 1997
  2. Darrell D. Baker: The Encyclopedia of the Pharaohs: Volume I - Predynastic to the Twentieth Dynasty 3300–1069 BC, Stacey International, (ISBN 978-1-905299-37-9), 2008, p. 445.
  3. Aidan Mark Dodson, Monarchs of the Nile, American University in Cairo Press, 2000, p. 207.
  4. (en) M.L. Bierbrier, Historical dictionary of ancient Egypt, Scarecrow Press,‎ 2008 (ISBN 978-0-8108-5794-0, lire en ligne)
  5. Site Antikforever
  6. Agence France-Presse, 6 janvier 2014, Découverte de la tombe d'un pharaon ayant régné sur l’Égypte il y a 3800 ans, publié en ligne sur le site de La Libre Belgique.
  7. Inventaire du Louvre : B.3–5, C.9–10 ; E. Bresciani: « Un edificio di Kha-anekh-Ra Sobekhotep ad Abdido », In: Egitto e Vicino Oriente, vol. II, 1979, p. 1–20.
  8. Londres, Petrie Museum of Egyptian Archaeology, numéro d'inventaire UCL 14411.
  9. Londres British Museum, EA 69497 ; N. Reeves: Miscellanea Epigraphica (= Studien zur altägyptischen Kultur. Bd. 13, 1986). S. 165-67, Tafel 19.
  10. Carl Nicholas Reeves, Miscellanea Epigraphica, Studien zur Altägyptischen Kultur, Bd. 13, 1986, p. 165–170.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :