Smoove

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Smoove

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Smoove.

Création 15 juillet 2008
Fondateurs Laurent Mercat
Siège social Drapeau de la France Montpellier
Direction Laurent Mercat (Directeur général)
Activité Transports urbains
Produits Parkings à vélos, vélos en libre-service
Site web smoove.fr

Smoove est une compagnie française, basée à Montpellier avec un établissement industriel près de Lyon, qui conçoit, construit et distribue[1] des produits reliés à la vélocation. La compagnie produit des stations légères de diapasons indépendants, qui ne requièrent quasiment pas de génie civil et pas de raccordement électrique. La pièce maitresse, le cadenas, codéveloppé par la société Mavic, réside sur le vélo, dans la fourche. Il sécurise le vélo dans les diapasons en station, et hors station, bloque un câble qui s'escamote dans le cadre[2].

Ce système est reconnu[3] par des maires, des associations d'usagers du vélo[4] et par l'industrie[5] pour sa fiabilité[6], son prix modéré[7] et le fait qu'il n'est pas relié à une offre publicitaire[8]. En effet, la régie est assurée par une équipe locale, TaM à Montpellier, TCRA à Avignon et Citéa à Valence et Romans-sur-Isère[9], la STAS à Saint-Étienne[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Smoove est né sur la base d'une analyse très détaillée des systèmes de vélos en libre-service existants et de demandes de clients souhaitant une alternative aux modèles classiques. Smoove a joué la différenciation en lançant des vélos actifs et des potelets passifs. Après la mise en place du système Vélomagg' à Montpellier en 2006/2007, Smoove a actuellement installé des systèmes dans 18 villes en France ou ailleurs en Europe (Italie, Grèce, Chypre, Géorgie). Smoove est actuellement un acteur reconnu dans le monde du "VLS" ou du bike sharing avec un produit phare "la Smoove box", très attractive. Smoove avait ces dernières années un chiffre d'affaires de 3 M€ environ et une croissance à 7M€ en 2014, employant actuellement 16 personnes sur deux sites, Montpellier et Lyon.

Fork lock[modifier | modifier le code]

Le diapason
Smoove key

Le cadenas est soit mécanique soit électronique. La solution mécanique repose sur la distribution de clefs avec une étiquette RFID par une armoire à clefs[11],[12]. La version électronique utilise un lecteur sans contact sur la fourche du vélo (vélo disponible en moins de 20s), accompagné d'un clavier pour les utilisateurs occasionnels[13]. Un abonné longue durée passe simplement sa carte pour débloquer le vélo tandis qu'un occasionnel achète un code, par internet, SMS, à un guichet humain, ou à une caisse automatique. Une idée maitresse est de mutualiser les coûts de paiement et du mobilier urbain en s'ajoutant à d'autres systèmes comme les automates de stationnement ou les distributeurs de tickets de transport en commun qui peuvent abriter le relais radio.

Identification par carte sans contact ou clavier.

Le vélo[modifier | modifier le code]

La partie spécifique du vélo est la fourche, qui peut être adaptée à différents types de bicyclettes, notamment des vélos à assistance électrique. Un vélo bon marché et fiable[14] est proposé, conçu pour réduire la maintenance et le vandalisme:

Autres produits[modifier | modifier le code]

Pompes publiques, parkings à vélos sécurisés[15],[16] collectifs avec accès à code ou des carrousels individuels. Dans une ville équipée du système électronique Smoove Box, un système antivol par puce RFID permet de localiser un objet (vélo personnel, moto, équipement divers) quand celui-ci est dans un rayon de 50m autour d'une station ou d'un lecteur mobile. Un logiciel web permet d'accéder au système, du point de vue de l'utilisateur et du gestionnaire.

Systèmes installés[modifier | modifier le code]

Bike in Action, Nicosie
  • Logo de Vélomagg'.
    Vélomagg' est le système de vélocation de Montpellier. Il est né en juin 2007 et compte 1200 vélos. C'est le projet fondateur de Smoove. Les partenaires industriels impliqués ont senti la nécessité de créer une structure spécifique dédiée. C'est 550 vélos en libre service sur le concept Smoove Key puis Smoove Box (cartes RFID), 600 vélos en location longue durée et tout un réseau de boxes collectifs de stationnement de vélo basés sur le concept Smoove Park.
  • San Sénart a mise en œuvre 80 boxes individuels de stationnement sécurisé de vélos et de vélos à assistance électrique à la gare RER D de Lieusaint en décembre 2008. Tous les boxes sont accessibles avec une carte RFID.
  • Station Vélopop' à Avignon
    Vélopop', géré par la TCRA inauguré le 10 juillet 2009 à Avignon, comporte 200 vélos en libre service sur le concept Smoove key.
  • Le système Libélo équipe l'agglomération de Valence de 160 vélos sur le concept Smoove key et 200 vélos en location longue durée, mise en place en mars 2010 sur 3 communes (Valence, Bourg les Valence et Guilherand Granges) en partenariat avec Citébus des deux rives, filiale de Transdev. Voir La Caisse des dépôts.
  • L'agglomération de Saint-Étienne est équipé de 280 Vélivert en juin 2010 sur le concept Smoove Key.
  • Métrovélo: des stationnements sécurisés installés à Grenoble, 28 stations péri-urbaines totalisant 450 places. 35€/an l'abonnement ou 10h/semaine ou 20h/mois.
  • L'île de Corfou en Grèce est équipée d' EasyBike BrainBox. Voir [3].
  • La ville de Nicosie à Chypre est équipée de Bike in Action depuis octobre 2011[21],[22].
  • La ville de Batumi en Géorgie s'est équipée de BatumVélo.
  • La ville de Vicenza en Italie expérimente l'intermodalité avec des vélos Smoove.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ville & Transport magazine n° 460, Nov 2008: «La vocation de Smoove est d'assurer la coordination, la communication et la constitution d'une offre complète en assemblant les technologie des uns et des autres, c'est un "fournisseur de système".»
  2. Présentation générale en anglais: European Conference on Mobility Management Londres 2008 Vélomagg' Smoove 12:30 05/06/2008
  3. Tous à Vélo AFP 19/10/2007: «Paris, Orléans et Montpellier récompensés par le "Trophée vélo 2007" pour leurs systèmes de vélos en libre service», ainsi que «le trophée des entreprises publiques locales 2009, catégorie services au public».
  4. FUBicy, Avignon à Vélo, Roulons en Ville à Vélo (REVV) Valence
  5. Salon des maires.
  6. Midi Libre «En 2008, 76 000 clients et 800 000 voyages enregistrés à Montpellier. Un succès, et peu de vandalisme comparé au Vélib' parisien.»
  7. Montpellier agglomération magazine: Harmonie n° 255 Oct 2008 and Harmonie n° 251 Mai 2008, «Le coût d'un Vélomagg' revient à 700€ par an contre 2000 à 3000€ en moyenne dans les autres villes françaises».
  8. CityRyde: «There are several vendors with bike share programs that are not based primarily on advertising revenue, including CityByke, Public Bike Systems, B-cycle, and Smoove amongst others.»
  9. Montpellier Journal 2 novembre 2008 «Géré par TaM, Vélomagg' est un service qui ne dépend pas d’un opérateur publicitaire»,«Le Grand Avignon crée Vélopop', son système de location de vélos en libre-service, géré par TCRA», Drôme Hebdo 15 septembre 2009 «C’est la société Citébus des Deux Rives qui a été retenue par Valence-Major pour développer le projet.»
  10. La Gazette des Communes juin 2010 «VéliVert comprend également un service de location longue durée avec le prêt de vélos classiques et électriques dont les prix varient suivant la durée de location (de 10 à 60 euros). Ces “vélos longue durée” (410 vélos, dont 130 électriques) sont ceux qui étaient utilisés dans l’ancien système géré par le réseau de transports urbains Vélostas.»
  11. Vélocité n° 98, Dec 2008, FUBicy «Les usagers peuvent, avec une carte sans contact ou un code, accéder à une clé de vélo distribuée automatiquement par un totem».
  12. Transport Public Avril 2011: «On s'aperçoit par exemple, explique Dominique Gauthier, que le modèle vélo issu de Transdev est beaucoup plus souple et économique que celui de Véolia; alors que Véolia a une longueur d'avance sur l'information au point d'arrêt via les smartphones.»
  13. La prise en main d’un vélo Reflex s’effectue en moins de vingt secondes. « Lancement du vélo Reflex à Chalon-sur-Saône », sur busetcar.com (consulté le 1er mai 2013)
  14. Montpellier journal «12 heures d’utilisation peuvent ne coûter que 0,25 €», «Le vélo pèse 5 kg de moins qu’à Paris ou à Lyon.», «Les vélos sont en bon état. Peut-être parce qu’ils sont peu utilisés. Sans doute aussi parce que l’équipe de maintenance est réputée compétente, même si de taille très réduite : environ une personne pour 600 vélos à Montpellier contre une pour 50 à Paris !». «Géré par TaM, Vélomagg’ est un service qui ne dépend pas d’un opérateur publicitaire comme Decaux à Lyon ou à Paris. Cette situation est quasi-involontaire puisque, ... "Decaux n’a pas répondu, Clear Channel était trop gourmand." » vélo dessiné par l'agence Design Pool, conçu et fabriquée initialement par Mavic.
  15. Revue Transport Public n° 1085 Nov 2008: «400 véloparcs sécurisés».
  16. GreNews 29/8/2010 «MetroVéloBox: Six consignes à vélo installées à Grenoble».
  17. Astana-Bike, ouvert le 7 juillet 2014. 200 bicyclettes et 40 stations dans une première phase. 1000 vélos prévus d'ici 2017.[1]
  18. [2]
  19. Octobre 2013 http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-berkshire-24585385
  20. La Montagne 30/07/2014 "Mis en place à Clermont-Ferrand en juin 2013, le dispositif C.vélo géré par le SMTC est aussi un succès : en un an c’est 17 000 trajets qui ont été effectués par 2.100 utilisateurs pour plus de 45.000 kilomètres parcourus" "c’est désormais 220 vélos qui sont mis à disposition sur 22 stations en libre-service."
  21. http://www.cyprus-mail.com/nicosia/bike-sharing-scheme-launched/20111027 Cyprus Mail - 27 Octobre, 2011 - lancement du système de vélocation
  22. http://www.podilatoendrasi.com.cy/frontoffice/portal.asp?cpage=NODE&cnode=2&clang=1 site web Bike In Action

Lien externe[modifier | modifier le code]