Smith, la Montre et le Docteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Smith, la Montre et le Docteur
Épisode de Doctor Who
Titre original The Family of Blood
Numéro d'épisode Saison 3 (2de série)
Épisode 9
Réalisation Charles Palmer
Scénario Paul Cornell
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion 2 juin 2007
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnon :
Martha Jones
Epoque 1913
Chronologie
Précédent La Famille de sang Les Anges pleureurs Suivant
Liste des épisodes

Smith, la Montre et le Docteur est le 9e épisode de la troisième saison de la deuxième série de la série télévisée britannique Doctor Who. Son titre sur l'édition DVD française est Retour dans le présent. Cet épisode, et son précédant La Famille de sang, ont été nominés pour les Hugo Award 2008 du meilleur court-métrage/épisode de série.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La mystérieuse famille du sang travaille-t-elle pour une menace encore plus dangereuse ? Nous sommes dans l'Angleterre de 1913 et la guerre survient avec un an d'avance lorsque la terrible famille se met à la chasse du Docteur. John Smith se trouve alors confronté à un déchirant dilemme : rester l'humain qu'il est, épouser sa tendre Joan et vivre la vie de famille qu'il a toujours voulue, ou accepter sa destinée de Seigneur du Temps, sauvant ainsi l'humanité mais perdant au passage celle qu'il aime…

Citation[modifier | modifier le code]

« Il est le feu, la glace et la colère. Il est comme la nuit et la tempête au cœur du Soleil. Il est ancien et éternel. Il brûle au centre du Temps et il connaît l’avenir de l’Univers. Et… il est merveilleux. »

Distribution[modifier | modifier le code]

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Lorsque Tim braque la montre contre la petite Cartwright, on peut apercevoir un flash du Docteur dans Le Mariage de Noël.
  • Lorsqu'Hutchinson lui demande s'il est un lâche, Tim répond globalement la même chose que lorsque l'Empereur Dalek pose la même question au Docteur dans À la croisée des chemins.
  • On retrouve une nouvelle fois le thème du Docteur ne pouvant avoir une vie de famille "normale".
  • Ce que dit Tim vers le milieu de l'épisode, en expliquant la véritable nature du Docteur[1] fait écho avec ce que dit Rose lorsqu'elle est possédée par la lumière du TARDIS à la fin de À la croisée des chemins.
  • Nouvelle différence avec le roman duquel est issu l'épisode : dans celui-ci, les ennemis sont retenus prisonniers dans le temps non pas par châtiment, mais par l'explosion de leur vaisseau. L'esprit humain du Docteur s'engouffre dans l'un d'eux à un moment, le forçant à se sacrifier pour que le véritable Docteur vive.

Références extérieures[modifier | modifier le code]

  • À la cérémonie finale, la femme vicaire récite For the Fallen, un poème de Laurence Binyon.

Musique[modifier | modifier le code]

  • On entend une chorale d'enfants chanter l'hymne To be a Pilgrim.

Références[modifier | modifier le code]

  1. "Because I've seen him. He's like fire and ice and rage. He's like the night, and the storm in the heart of the sun. He's ancient and forever… He burns at the center of time and he can see the turn of the universe… And… he's wonderful."