Sleeping Bear Dunes National Lakeshore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sleeping Bear Dunes National Lakeshore
Image illustrative de l'article Sleeping Bear Dunes National Lakeshore
La Good Harbor Bay
Catégorie UICN III (monument naturel)
Identifiant 1066
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Michigan Michigan
Comté Leelanau, Benzie
Ville proche Traverse City
Coordonnées 44° 54′ 47″ N 86° 01′ 13″ O / 44.913056, -86.02027844° 54′ 47″ Nord 86° 01′ 13″ Ouest / 44.913056, -86.020278  
Superficie 288,1 km2
Création 21 octobre 1970
Visiteurs/an 1 222 313 en 2005
Administration National Park Service
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Michigan

(Voir situation sur carte : Michigan)
Sleeping Bear Dunes National Lakeshore

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Sleeping Bear Dunes National Lakeshore

Le Sleeping Bear Dunes National Lakeshore est une aire protégée sur la côte nord-est du lac Michigan, dans la péninsule inférieure de l'État américain du Michigan. Créé le 21 octobre 1970 par un acte du Congrès des États-Unis, il est administré par la National Park Service.

Vue aérienne d'un des dunes.
Les dunes et l'île Manitou du sud, d'Empire Bluff.

Le parc couvre un domaine de 60 kilomètres des rivages du lac Michigan, aussi bien que les deux îles (du nord et du sud) Manitou. Le parc inclut des forêts, plages, formations dunaires, et phénomènes glaciaires antiques. Il est un site touristique très populaire, avec plus d'un million de visiteurs chaque année.

Le nom du parc (« Dunes de l'ours qui dort » en français) dérive d'une légende ojibwée. Selon la légende, un énorme feu de forêt sur la côte occidentale du lac Michigan (le Wisconsin actuel) a conduit une ourse, mère de deux petits, dans le lac pour fuir l'incendie, déterminée à atteindre la côte opposée. Après de nombreuses heures de nage, les deux petits ont traîné derrière. Quand la mère a atteint le rivage, elle a attendu sur le dessus d'une falaise élevé. Les petits, épuisés, se sont noyés dans le lac, mais la mère est restée et a attendu dans l'espoir que ses petits réapparaîssent finalement. Le Grand-Ésprit amérindien, touché par la détermination et la foi de l'ourse, a créé les deux îles Manitou pour commémorer les oursons. Les vents ont enterré l'ourse qui dort sous les sables des dunes où elle attend à ce jour. L'endroit de “l'ours” est une pièce rapportée de sable foncé, qui a par le passé couvert le dessus entier d'une falaise et était visible du lac. À cause du vent et de l'érosion, la taille de “l'ours” s'est considérablement réduit au fil des ans.

Le rivage pendant l'hiver.

Sur les autres projets Wikimedia :