Skatepark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Skatepark à Valence, Espagne
Skatepark de Plainpalais à Genève, Suisse

Un skatepark ou planchoir est un lieu essentiellement destiné à la pratique du skateboard. Un roller park est destiné essentiellement à la pratique du roller street (de rue) ou roller agressif. Un bmx park est un lieu réservé essentiellement à la pratique du BMX. Ces espaces sur lesquels les riders peuvent rouler, glisser, sauter, ou effectuer des tricks sont fortement demandés par les jeunes, mais aussi par les trentenaires et quarantenaires qui continuent de pratiquer depuis les années 1970-1980. On voit également apparaître les véloparcs qui proposent des aménagements destinés à la pratique du vélo de montagne, qui sont similaires aux parcs bmx.

Trop souvent, le terme 'skatepark' est employé comme un terme généraliste pour des aires multi-glisses, ce qui est un abus de langage car les lignes, les attentes des pratiquants sont très souvent complètement différentes. Cela peut donner lieu à des conflits d'intérêts, ou chaque pratique essaie de se faire une place, de montrer sa légitimité.

En France une majorité de skateparks est fabriquée avec des modules. Les matières utilisées sur les modules sont : HPL, acier, aluminium, le bois, le chanvre et le skatelite. On voit depuis les années 1990 se développer des aires en béton modernes et beaucoup plus architecturées reproduisant le mobilier urbain (marches, murets, rails...), des bowls (bols) ou des pools (piscines). La grande tendance est la street-plaza (espace ressemblant à une place dont le mobilier urbain est pensé pour la pratique du skate). La DC skateplaza de Kettering en Ohio est la première du genre et reste la référence mondiale.

Un skatepark peut être couvert ou en plein-air. Les skateparks en plein-air sont le plus souvent gratuits alors que ceux qui sont couverts sont souvent payants, la gestion de ces derniers est souvent assurée par des structures privées. On trouve plus ou moins les mêmes modules dans les installations couvertes et dans les non-couvertes, cependant les bowls (rampes en creux de grandes dimensions en forme de bol ou de haricot) sont plutôt rares à l'intérieur.

Modules[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Modules de skatepark.
Skatepark à Davis (Californie), au premier plan une funbox/table de béton, au deuxième plan un bowl
Skatepark à Azzano, San Paolo (Italie) à gauche un half-pipe, à droite une funbox/table

Les modules permettent à une collectivité de s'équiper en plusieurs fois ( projet en 2 ou 3 phases), et éventuellement de reconfigurer voire déplacer un lieu de pratique. Ils sont également utilisés dans de nombreux évènements internationaux.

Schéma explicatif d'un half-pipe
Le Quarter-pipe

Les skateparks modernes sont inspirés du mobilier urbain. Il en existe ainsi un nombre impressionnant, se distinguant par leur matière, leur forme. Depuis quelques années, les constructeurs essaient d'innover le plus possible en créant de nouveaux modules. On trouve notamment :

  • Le curb: un muret, sur l'arrête duquel on réalise des slides ou des grinds (pour le vocabulaire, voir tricks). Celui-ci n'est pas forcément artificiel et on le retrouve dans le mobilier urbain (bancs, rebords de trottoirs, ...).
  • Le rail : outre le curb, il est également possible d'effectuer des slides ou des grinds sur des rails, aussi appelés « barres de slides ». En analogie avec le mobilier urbain, citons les rampes d'escaliers (handrails).
  • La pool est une structure directement inspirée des piscines californiennes au fond arrondi surmonté non pas d'un coping en acier (barre métallique) mais de margelles. Comme la plupart des piscines, elle est constituée d'un grand bain et d'un petit bain, que l'on nomme dans le milieu du skateboard dans les termes anglais, c'est-à-dire « deep end » et « shallow end », et d'un waterfall qui fait la transition entre la partie profonde et la petite partie. Les marches, la « death box » (trou rectangulaire situé sous certaines margelles reproduisant les skimmers des piscines), plongeoirs sont les bienvenus afin de créer des obstacles. La pool est la structure originelle qui a donné naissance aux disciplines modernes du skateboard telles que la rampe et le street.
  • Le half-pipe ou rampe : il s'agit d'une rampe en forme de U , dans laquelle les skateurs effectuent des va-et-vients, prenant de la vitesse et effectuant de part et d'autre des tricks divers. À l'extrémité du half-pipe se trouve un rail de forme tubulaire appelé « coping », et sur lequel peuvent se faire des slides ou des grinds aussi bien que des tricks plus particuliers (tricks au coping). Le nom « half-pipe » signifie en anglais « demi-tube », une dénomination qui parait évidente lorsque l'on considère la forme du module.
  • Le quarter-pipe : comme son nom le laisse penser, le « quarter » est en quelque sorte un demi half-pipe. Il s'agit ainsi d'une plan incliné concave, arborant un coping à l'extrémité supérieure. On peut combiner deux quarter pour reconstituer un half-pipe, mais on peut également les combiner d'une autre façon, en faisant coïncider les deux copings, créant ainsi un spin.
  • La funbox  : est une table auxquelles ont été ajoutées des courbes. On y place, ou non, un handrail, il est possible d'utiliser les courbes pour effectuer des sauts ou simplement monter dessus. La funbox n'offre que peu de possibilités d'évolution. Son design est malheureusement sensiblement le même depuis 20 ans.

Des tailles variées[modifier | modifier le code]

On trouve des skateparks de toutes tailles. Certaines grandes villes sont équipées d'installations importantes où se tiennent régulièrement des compétitions, appelées « contest ». Ces skateparks sont plutôt grands, et certains sont payants. Dans les plus grandes compétitions, les gagnants remportent des prix sous forme de chèques (« prize money »), les montants restent toutefois modestes (entre 10 000 et 30 000 dollars), comparés à d'autres sports.

Le SMP Skatepark est le skatepark le plus grand du monde. Il se trouve à Shanghai en Chine et s'étend sur environ 13 700 m². Le deuxième plus grand skatepark du monde est le complexe Black Pearl des Îles Caïmans, avec 5 800 m². Le plus grand skatepark couvert d'Europe se situe à Marseille dans le Palais omnisports Marseille Grand Est, il a été inauguré en décembre 2009[1] et s'étale sur plus de 3 400 m².

Autres skateparks[modifier | modifier le code]

Saut sur un half-pipe
  • L'EGP18, le nouveau skatepark de Paris dans le 18e arrondissement s'étale sur plus de 3 000 m²[2]. Son accès est gratuit et les créneaux horaires sont définis pour chaque discipline, skate, roller, et BMX.
  • Marseille est une référence internationale depuis 1991 avec son Bowl de Marseille ou bowl du Prado[3], dont l'accès est également gratuit. Un « street skatepark » à la Friche de la Belle de Mai a ouvert en novembre 2009. Cela place Marseille, avec Paris, comme l'une des plaques tournantes du skate en France, notamment depuis l'ouverture du plus grand skatepark indoor d'Europe, le Marseille Indoor Skate Park.
  • Annecy possède une structure intéressante à flan de montagne sur le bord du lac.
  • Courtrai, Anvers en Belgique, Malmo en Suède, La Kantera à Algorta en Espagne sont des skateparks de référence pour les pratiquants aimant le béton.
  • Le plus grand skate park d'Europe se trouve à Zurich depuis fin 2012, dans le quartier de l'Almend. Il s'étend sur plus de 8 000 m².
  • Le plus grand skatepark de France, en plein air, gratuit, se trouve au Havre. Il a été ouvert début 2006.
  • Le seul skatepark couvert de l'est de la France, le Bowl d'Hag[4], se trouve à Haguenau, en Alsace. Il a été ouvert le 23 mars 2010.

Un skatepark à part[modifier | modifier le code]

Skatopia est un skatepark underground situé aux États-Unis en Ohio. On y pratique le skateboard de manière totalement libre et autogérée. Seul son « Sk8pope », Brewce Martin, instaure quelques règles de vie en groupe.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]