Jeux avec de la nourriture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sitophilie)
Aller à : navigation, rechercher
Femme couverte de crème anglaise.

Les jeux avec de l'alimentation sont une forme de fétichisme recouvrant de nombreuses pratiques caractérisées par l'utilisation de nourriture. Il peut avoir une connotation sexuelle ou pas. Il s'agit, le plus souvent, de sitophilie (du grec sitos, « blé » et philia, « amour de ») mais celle-ci n'est qu'une forme de jeux avec de la nourriture. La nourriture peut être solide ou pas. Lorsque solide, elle est, le plus fréquemment, utilisée dans un but pénétratif. C'est le cas notamment des bananes, carottes, concombre, courgette, frites. La nourriture solide peut aussi être utilisée dans un but non pénétratif, c'est le cas par exemple des biscuits. Son utilisation consiste alors à frotter cette nourriture sur le corps de son ou de sa partenaire, en particulier sur les parties génitales, souvent pour y déposer des sécrétions (par exemple de la cyprine) avant de l'ingérer.

Une nourriture non-solide peut également être utilisée. Le but est alors d'en étaler sur le corps de son/sa partenaire puis de lécher cette nourriture (sitophilie). La crème chantilly, la crème fouettée, le miel ou les crèmes chocolatées sont couramment utilisés.

La nourriture peut également être utilisée comme objet de décoration d'une pièce ou comme élément d'un jeu culinaire. Elle n'a alors pas de connotation sexuelle.

Le présent article se rapporte exclusivement à la sitophilie. Certains aliments et herbes aphrodisiaques sont censés être des excitants sexuels. La sitophilie fait double emploi avec d'autres fétichismes salissants comme l'urophilie, la scatologie, et le nyotaimori (cf ci-dessous). La sitophilie est à différencier de la vorarephilie dans laquelle le fétichisme des personnes impliquées se porte sur l'action de manger.

Sous-groupes[modifier | modifier le code]

Striptease avec chocolat

Le fétichisme concernant les jeux avec les aliments recouvre différents sous groupes.

  • Sitophilie - Correspond au désir de manger à partir du corps d'une autre personne. Le but du jeu est d'étaler les aliments sur le corps de son/sa partenaire puis de la lécher. La crème chantilly, la crème fouettée, le miel ou les crèmes chocolatées sont couramment utilisés. La sitophilie peut s'apparenter à d'autres fétichismes salissant en fonction de la consistance plus ou moins fluide de la nourriture utilisée.
  • Nyotaimori - Ce jeu, originaire du Japon, consiste à déguster des sushi disposés sur le corps d'une femme.
  • Fétichisme de fruits et légumes - Fétichisme sexuel impliquant la viande.
  • Fétichisme de la levure - Fétichisme sexuel impliquant du pain ou de la pâte à pain.
  • Wakamezake (わかめ酒?), aussi connu sous le nom de wakame sake ou de seaweed sake (sake algues) est un fétichisme consistant à boire de l'alcool à partir d'un corps féminin. La femme réunit ses jambes l'une contre l'autre, cuisses bien serrées de façon à délimiter un triangle en forme de coupe entre le Mont de Vénus en haut et la racine des cuisses en bas. La femme verse du sake sur sa poitrine de manière à ce qu'il s'écoule dans ce triangle. Son partenaire boit l'alcool directement de cet endroit. Le surnom de wakame sake vient de l'imagination populaire qui compare les poils pubiens flottant dans le sake à des algues (wakame) flottant dans la mer.
  • Nourriture pendante - Il s'agit d'un terme argotique décrivant une situation dans laquelle une personne laisse pendre sa nourriture hors de sa bouche. Seul l'observateur peut se sentir excité sexuellement.

Certains fruits, légumes ou viandes ayant la morphologie d'un pénis (par exemple les saucisses) peuvent être utilisés comme des godemichés pour la pénétration vaginale ou anale. D'autres aliments ont une forme qui se prête à la pénétration du pénis si un orifice approprié y est creusé comme l'American Pie.

Références culturelles[modifier | modifier le code]

  • Dans la comédie japonaise Tampopo de 1985 un yakuza en complet blanc (rôle tenu par Koji Yakusho) et sa maîtresse (Fukumi Kuroda) cherchent de nouvelle façon d'accommoder la nourriture.
  • Alexander Portnoy, personnage principal du roman Portnoy et son complexe par Philip Roth, se masturbe à l'aide d'un steak de foie et d'une pomme dont le cœur a été vidé. Une tourte est utilisée pour un usage identique dans le film American Pie. La pomme est un modèle courant et se retrouve dans maints médias tel que le manga NHK ni yōkoso! ((NHKにようこそ, Bienvenue dans la N.H.K. !?) dans lequel une large épée transperçant une pomme est donné comme exemple de rêve freudien.
  • Goro Hanada (Joe Shishido) est pris d'un fétichisme de la nourriture dans le film de 1967 La Marque du tueur. Il doit sentir du riz bouilli pour devenir excité sexuellement ou passionné par sa vie et faire carrière comme homme à succès.
  • Prendre son plaisir avec un fruit est également le sujet de la scène Rome du film Une nuit sur la terre dans laquelle le chauffeur de taxi interprété par Roberto Benigni confesse à son passager (un prêtre) qu'il a eu un rapport sexuel avec une citrouille lorsqu'il était enfant:
« Je vivais dans un pays où les femmes étaient rares. Bien qu'enfant, vous ressentiez un désir d'homme sans aucun moyen de soulager cette sensation. D'où l'idée - non pas la mienne mais celle d'un ami réellement intelligent - de nous soulager avec... de faire l'amour avec... Comment vous dire? Avec des citrouilles. Chaudes, douces, humides, avec des graines à l'intérieur, si rondes - et nous voulions - toom ta toom - aidez moi à trouver mes mots, mon Père -nous nous sommes soulagés avec ces citrouilles[1]. »
  • Les jeux avec des fruits sont également le thème d'une scène du film Neuf semaines et demie et parodié par la suite dans Hot Shots!.
  • Dans l'un des épisodes de The Graham Norton Show, une comédie diffusée sur les antennes de BBC Two, un membre de l'assistance participa en faisant la couverture d'un magazine traitant de fétichisme de la nourriture.
  • Dans la série intitulée Seinfeld (épisode The Blood), le personnage George Louis Constanza « combine, d'après Jerome « Jerry » Seinfeld, la nourriture et le sexe dans une dégoûtante et incontrôlable envie. » George et sa partenaire Vivian ont un fétichisme particulier pour du pastrami que Vivian trouve être « la plus sensuelle des viandes fumées. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « I lived in the country, where there weren't many women, and though you're still a kid, inside you feel a man's feeling, and there was no way to relieve this feeling. So the idea, not mine but a real intelligent friend of mine's, of relieving ourselves with, to make love with ... how do I say this? With pumpkins. Pumpkins. Warm, soft, damp, with seeds inside, so round -- and we would -- toom ta toom -- help me find the words, Father -- we relieved ourselves with these pumpkins. »

Sur les autres projets Wikimedia :