Sites des Jeux olympiques d'hiver de 1952

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une entrée du Bislett Stadion avec au-dessus le symbole des Jeux Olympiques, les cinq anneaux entrelacés
Une entrée du Bislett Stadion
Une vue d'un tremplin de saut à ski avec la foule autour de la zone d'atterrissage
Le Holmenkollen deux semaines après les Jeux

Les Jeux olympiques d'hiver de 1952 ont eu lieu à Oslo en Norvège du 14 au 25 février 1952. Dix sites sont utilisés lors des Jeux dont six qui se situent à Oslo, neuf qui sont dans le Grand Oslo et un à Krødsherad. Le Bislett Stadion est la pièce maîtresse des Jeux. Il accueille les cérémonies d'ouverture et de clôture, toutes les épreuves de patinage de vitesse et les compétitions de patinage de vitesse. Avec une capacité d'environ 29 000 spectateurs, Bislett est assez grand pour une piste de patinage de vitesse de 400 m[1]. Au sein de la piste, il y a une patinoire de 30 sur 60 mètres utilisé pour le patinage artistique. La piste et la patinoire sont séparés par des amas de neige[1]. Parce que c'est un site en extérieur, un emplacement secondaire devait être désigné au cas où la météo ne permet pas les compétitions. Les stades Tryvann et Hamar sont choisis comme sites de secours[2].

À la demande de la fédération internationale de hockey sur glace, une patinoire artificielle pour le hockey sur glace est construit et le tournoi olympique de hockey sur glace devient le premier qui a lieu sur de la glace artificielle[3],[4]. Le stade s'appelle le Jordal Amfi et est construit dans un quartier résidentiel de l'est d'Oslo[5]. La patinoire peut accueillir 10 000 spectateurs dans les tribunes qui s'élèvent à partir de la surface en glace[6]. Quatre autres lieux accueillent les matchs de hockey durant les Jeux mais sur les 36 matches, 23 sont joués au Jordal Amfi[2]. Les matchs restants sont joués dans les stades suivants : Kadettangen, Dælenenga idrettspark, Lillestrøm Stadion et Marienlyst Stadion[2].

Le Holmenkollbakken accueille le saut à ski et les courses de ski de fond. Il est situé à environ 8 km du centre d'Oslo[7]. Il a été construit en 1892 et avait besoin de mises à jour pour se conformer aux normes internationales. Originellement construite en bois, la structure est remplacée par une tour en béton et un tremplin pour le saut[8]. Les tribunes sont construits pour accueillir 13 000 personnes avec une capacité supplémentaire de 130 000 spectateurs en bas du tremplin[9]. Le nombre attendu de spectateurs provoque des inquiétudes à propos de la circulation donc une nouvelle route est construite et la voie existante élargie[10].

Toutes les courses de ski de fond et de combiné nordique débutent et se terminent en bas du tremplin pour le saut à ski[10]. Les montagnes environnantes réunissent les exigences pour les épreuves élites de ski de fond[10]. Un tableau d'affichage est installé sur les lignes de départ et d'arrivée pour permettre aux spectateurs de suivre la progression des athlètes durant les courses[11]. La plupart des tribunes installés pour la compétition de saut à ski sont retirés pour les courses de saut à ski. En conséquence, les spectateurs ont uniquement une petite zone pour s'asseoir et regarder les épreuves de ski de fond. Toutefois, ils peuvent marcher à côte de la course et encourager les athlètes[10].

Les épreuves de ski alpin sont répartis entre Norefjell et Rødkleiva. La descente et le slalom géant, qui fait ses débuts olympiques, sont à Norefjell tandis que Rødkleiva accueille la compétition de slalom[12]. Rødkleiva est situé sur la même montagne que Holmenkollen, la montagne Frognerseter. Le dénivelé entre le départ et l'arrivée de 200 m et la longueur de la course est de 480 m[12]. Un fil neige est installée pour faciliter le transport des athlètes du bas en haut de la montagne. Le reste des épreuves alpines ont lieu à Norefjell qui se situe à 113 km d'Oslo et est le seul endroit situé loin de la capitale[13]. Des travaux ont dû être faits pour rendre l'endroit approprié pour la compétition olympique. Un pont au-dessus du Lac Krøderen est bâti pour aider à soulager l'encombrement des transports et un nouvel hôtel, deux remontées mécaniques ainsi qu'une nouvelle route sont également construits[12].

Il n'y avait pas de piste de bobsleigh permanente en Norvège car il y a très peu d'intérêt pour ce sport[14]. À la place, les organisateurs construisent un parcours temporaire sur de la neige et de la glace[15]. La montagne Korketrekkeren est sélectionné pour les épreuves de bobsleigh. La longueur de la course est de 1508 m et comprend treize virages[16]. Le parcours de bobsleigh est pour la première fois construit et testé en 1951 puis il est reconstruit pour les Jeux en 1952[15].

Sites de compétition[modifier | modifier le code]

Site Lieu Sports Capacité Ref.
Bislett stadion Oslo Bandy, patinage artistique, patinage de vitesse 29 000 [1]
Dæhlenenga Oslo Bandy, hockey sur glace [2]
Site National d'Holmenkollen Oslo Ski de fond, combiné nordique, saut à ski 150 000 [9]
Jordal Amfi Oslo Hockey sur glace 10 000 [2]
Kadettangen Bærum Hockey sur glace [2]
Korketrekkeren Oslo Bobsleigh [14]
Lillestrøm Stadion Skedsmo Hockey sur glace [2]
Marienlyst Stadion Drammen Hockey sur glace [2]
Norefjell Krødsherad Descente, slalom géant [17]
Rødkleiva Oslo Slalom [11]

Sites de réserve[modifier | modifier le code]

Site Lieu Sports Ref.
Hamar stadion Hamar Hockey sur glace [18]
Tryvann stadion Oslo Hockey sur glace [18]
Voss Voss Ski alpin [18]

Autres sites[modifier | modifier le code]

Site Lieu Rôle Ref.
Bislett stadion Oslo Cérémonies d'ouverture et de clôture [1]
Fjeldhvil Hotel Krødsherad Logements (participants) [19]
Hôtel Viking Oslo Logements (média) [19]
Ila Oslo Logements (participants) [19]
Norefjellstua Krødsherad Logements (participants) [19]
Sandum Seter Krødsherad Logements (participants) [19]
Sogn Student City Oslo Logements (participants) [19]
Ullevål University Hospital Oslo Logements (participants) [19]

Après les Jeux[modifier | modifier le code]

Bislett continue à rester un stade d'athlétisme[20],[21] Le Holmenkollen continue à servir comme site pour le ski et a accueilli les Championnats du monde de ski nordique en 1930, 1966, 1982 et en 2011[22],[23],[24],[25],[26].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 28
  2. a, b, c, d, e, f, g et h Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 31–32
  3. (en) « 1952 Oslo Winter Games », Sports Reference LLC
  4. Findling et Pelle 1996, p. 256
  5. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 30
  6. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 31
  7. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 32
  8. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 32–33
  9. a et b Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 33
  10. a, b, c et d Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 34
  11. a et b Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 35
  12. a, b et c Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 35–36
  13. [PDF] (en) J. Ringstad, « Telecommunications for the VI Olympic Winter Games, Oslo 1952 », Telenor
  14. a et b Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 38
  15. a et b Findling et Pelle 1996, p. 254
  16. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 39
  17. Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 36
  18. a, b et c Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 41
  19. a, b, c, d, e, f et g Organising Committee for the VI Winter Olympic Games 1952, p. 42
  20. (no) « Bilslett profile »
  21. (no) « DiamondLeague.com profile of Bislett Stadion »
  22. (en) « Holmenkollen.com official website »
  23. (en) « FIS Nordic World Ski Championships Oslo 27 February – 1 March 1930. »
  24. (en) « FIS Nordic World Ski Championships Oslo 17–23 February 1966 »
  25. (en) « FIS Nordic World Ski Championships Oslo 19–28 February 1982. »
  26. (en) « FIS Nordic World Ski Championships Oslo 23 February – 6 March 2011 »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) John E. Findling et Kimberly D. Pelle, Historical Dictionary of the Modern Olympic Movement, Westport, États-Unis, Greenwood Publishing Group,‎ 1996 (ISBN 0-313-28477-6, lire en ligne)
  • [PDF] (en)/(no) Organising Committee for the VI Winter Olympic Games, Olympic Winter Games Oslo 1952, Oslo, Norvège,‎ 1952